- - -
bank-phrom-Tzm3Oyu_6sk-unsplash

News

Latest news from IPPF

Spotlight

A selection of news from across the Federation

Zoe Flood_Somaliland_IPPF
News item

Quel prix pour un monde libéré des mutilations génitales féminines ?

Par Marie-Evelyne Pétrus-Barry et Anush Aghabalyan
Haingo-Rabearimonjy
news item

| 29 October 2019

L’association membre de l’IPPF au Tchad reçoit un appui financier du gouvernement

Le gouvernement de la République du Tchad a donné la plus grande garantie de soutien à l’association membre de l’IPPF au Tchad, l’association tchadienne pour le bien-être familial (ASTBEF). Son Excellence M. Kalzeubet Pahimi Deubet, Ministre d'État, Ministre secrétaire général à la présidence de la République du Tchad a fait cette assurance lors d'une visite de courtoisie que lui a rendue une délégation de la région Afrique de l'IPPF, présidée par son président régional, l'Honorable. Antonio Niquice. "En tant que gouvernement, nous sommes conscients du travail de l'ASTBEF dans le pays. L'ASTBEF fournit des services de santé aux mères, aux enfants, aux hommes et aux jeunes dans différents sites au Tchad. L’ASTBEF a largement contribué à la réalisation des objectifs de développement et de santé du Tchad. Nous continuerons à soutenir le travail de l'organisation", a déclaré Son Excellence Kalzeubet Pahimi Deubet. Dans son engagement de soutien, le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère des Finances, a remis un chèque à l'ASTBEF. Ces fonds seront utilisés pour aider l'ASTBEF à mettre en œuvre son plan stratégique et à faire progresser sa mission et sa vision qui sont aussi en phase avec les documents cadres du pays. En remettant le chèque au président national de l'ASTBEF, Salomon Mbaitel Berang, le representant du Ministere des finances, a révélé que ceci démontre la concrétisation de l’engagement fait par la République de Tchad qui sera poursuivi régulièrement dans les années à venir vers l'ASTBEF, association membre de l’IPPF. Tout en exprimant sa gratitude, l’Honorable. Niquice a noté que le travail de l’ASTBEF au Tchad n’aurait pas été possible sans l’appui du gouvernement. "Nous sommes redevables au gouvernement tchadien pour son soutien à l’ASTBEF. L'association membre a réussi à obtenir de grands succès grâce au soutien qu'elle reçoit du gouvernement. L'IPPF, par le biais de l'ASTBEF, reste déterminée à veiller à compléter les actions du gouvernement en fournissant des services de qualité en matière de santé de la reproduction", a-t-il déclaré. Parmi les autres membres de la délégation figuraient Clémentine Guelmbaye, trésorière régionale africaine de l'IPPF et trésorière régionale africaine, Dr. Haingo Rabearimonjy, Directeur Régional par intérim de l'IPPFAR, Amadou Amadou, membre du comité exécutif de l'IPPFAR, et Dr Judith Mogode, la Directrice Exécutive de l'ASTBEF. Lire aussi: Son Excellence Madame LaPremière Dame de la République du Tchad déclare que l'éducation à la vie doit commencer dès le plus jeune âge Histoire par Maryanne W. Waweru, gouvernance et de la conformité, IPPFAR For more information about the work of IPPF Africa Region, follow us on Facebook and Twitter.

Haingo-Rabearimonjy
news_item

| 29 October 2019

L’association membre de l’IPPF au Tchad reçoit un appui financier du gouvernement

Le gouvernement de la République du Tchad a donné la plus grande garantie de soutien à l’association membre de l’IPPF au Tchad, l’association tchadienne pour le bien-être familial (ASTBEF). Son Excellence M. Kalzeubet Pahimi Deubet, Ministre d'État, Ministre secrétaire général à la présidence de la République du Tchad a fait cette assurance lors d'une visite de courtoisie que lui a rendue une délégation de la région Afrique de l'IPPF, présidée par son président régional, l'Honorable. Antonio Niquice. "En tant que gouvernement, nous sommes conscients du travail de l'ASTBEF dans le pays. L'ASTBEF fournit des services de santé aux mères, aux enfants, aux hommes et aux jeunes dans différents sites au Tchad. L’ASTBEF a largement contribué à la réalisation des objectifs de développement et de santé du Tchad. Nous continuerons à soutenir le travail de l'organisation", a déclaré Son Excellence Kalzeubet Pahimi Deubet. Dans son engagement de soutien, le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère des Finances, a remis un chèque à l'ASTBEF. Ces fonds seront utilisés pour aider l'ASTBEF à mettre en œuvre son plan stratégique et à faire progresser sa mission et sa vision qui sont aussi en phase avec les documents cadres du pays. En remettant le chèque au président national de l'ASTBEF, Salomon Mbaitel Berang, le representant du Ministere des finances, a révélé que ceci démontre la concrétisation de l’engagement fait par la République de Tchad qui sera poursuivi régulièrement dans les années à venir vers l'ASTBEF, association membre de l’IPPF. Tout en exprimant sa gratitude, l’Honorable. Niquice a noté que le travail de l’ASTBEF au Tchad n’aurait pas été possible sans l’appui du gouvernement. "Nous sommes redevables au gouvernement tchadien pour son soutien à l’ASTBEF. L'association membre a réussi à obtenir de grands succès grâce au soutien qu'elle reçoit du gouvernement. L'IPPF, par le biais de l'ASTBEF, reste déterminée à veiller à compléter les actions du gouvernement en fournissant des services de qualité en matière de santé de la reproduction", a-t-il déclaré. Parmi les autres membres de la délégation figuraient Clémentine Guelmbaye, trésorière régionale africaine de l'IPPF et trésorière régionale africaine, Dr. Haingo Rabearimonjy, Directeur Régional par intérim de l'IPPFAR, Amadou Amadou, membre du comité exécutif de l'IPPFAR, et Dr Judith Mogode, la Directrice Exécutive de l'ASTBEF. Lire aussi: Son Excellence Madame LaPremière Dame de la République du Tchad déclare que l'éducation à la vie doit commencer dès le plus jeune âge Histoire par Maryanne W. Waweru, gouvernance et de la conformité, IPPFAR For more information about the work of IPPF Africa Region, follow us on Facebook and Twitter.

Haingo-Rabearimonjy
news item

| 29 October 2019

IPPF’s Member Association in Chad Receives Financial Support from the Government

The government of the Republic of Chad has given its highest assurance of support to the IPPF Member Association in Chad - L'Association Tchadienne pour le Bien-Être Familial (ASTBEF). His Excellency Mr. Kalzeubet Pahimi Deubet, the Minister of State - Minister Secretary General to the Presidency of the Republic of Chad made this assurance during a courtesy call paid to him by a delegation from IPPF Africa Region, led by its Regional President Hon. Antonio Niquice. “As a government, we are aware of the work of ASTBEF in the community. ASTBEF provides health services to mothers, children, men and young people in different sites in Chad. There is no doubt that the organization is among the key contributors to the health and development gains of the country. We will continue to support the work of the organization,” H.E Mr. Kalzeubet Pahimi Deubet said. Towards this end, the government, through the Ministry of Finance has handed over a cheque to ASTBEF. These funds will be used to assist ASTBEF in the implementation of its Strategic Plan and the advancement of its mission and vision, which is also aligned with the country's development framework documents. While handing over the cheque to the ASTBEF National President Mr. Salomon Mbaitel Berang, the representative of the Ministry of Finance revealed that this demonstrates the realization of the commitment made by the Republic of Chad, which will be pursued regularly in the coming years to ASTBEF. While expressing his gratitude, Hon. Niquice noted that ASTBEF’s work in Chad would not have been possible without the support of the government. “We are indebted to the Chadian government for it’s support to ASTBEF. The Member Association has been able to achieve great levels of success owing to the support it receives from the government. IPPF, through ASTBEF, remains committed to ensuring that it complements the government’s actions in its provision of quality reproductive health services,” he said. Other members in the delegation included IPPF’s Global Governing Council Member Clementine Guelmbaye, IPPFAR’s Acting Regional Director Dr. Haingo Rabearimonjy, IPPFAR Executive Committee member Amadou Amadou, and the ASTBEF Executive Director, Dr Judith Mogode. See also: Life Skills Education Must Start from an Early Age, says First Lady of the Republic of Chad Story by Maryanne W. Waweru, Governance and Compliance Officer, IPPF Africa Region. For more information about the work of IPPF Africa Region, follow us on Facebook and Twitter.

Haingo-Rabearimonjy
news_item

| 29 October 2019

IPPF’s Member Association in Chad Receives Financial Support from the Government

The government of the Republic of Chad has given its highest assurance of support to the IPPF Member Association in Chad - L'Association Tchadienne pour le Bien-Être Familial (ASTBEF). His Excellency Mr. Kalzeubet Pahimi Deubet, the Minister of State - Minister Secretary General to the Presidency of the Republic of Chad made this assurance during a courtesy call paid to him by a delegation from IPPF Africa Region, led by its Regional President Hon. Antonio Niquice. “As a government, we are aware of the work of ASTBEF in the community. ASTBEF provides health services to mothers, children, men and young people in different sites in Chad. There is no doubt that the organization is among the key contributors to the health and development gains of the country. We will continue to support the work of the organization,” H.E Mr. Kalzeubet Pahimi Deubet said. Towards this end, the government, through the Ministry of Finance has handed over a cheque to ASTBEF. These funds will be used to assist ASTBEF in the implementation of its Strategic Plan and the advancement of its mission and vision, which is also aligned with the country's development framework documents. While handing over the cheque to the ASTBEF National President Mr. Salomon Mbaitel Berang, the representative of the Ministry of Finance revealed that this demonstrates the realization of the commitment made by the Republic of Chad, which will be pursued regularly in the coming years to ASTBEF. While expressing his gratitude, Hon. Niquice noted that ASTBEF’s work in Chad would not have been possible without the support of the government. “We are indebted to the Chadian government for it’s support to ASTBEF. The Member Association has been able to achieve great levels of success owing to the support it receives from the government. IPPF, through ASTBEF, remains committed to ensuring that it complements the government’s actions in its provision of quality reproductive health services,” he said. Other members in the delegation included IPPF’s Global Governing Council Member Clementine Guelmbaye, IPPFAR’s Acting Regional Director Dr. Haingo Rabearimonjy, IPPFAR Executive Committee member Amadou Amadou, and the ASTBEF Executive Director, Dr Judith Mogode. See also: Life Skills Education Must Start from an Early Age, says First Lady of the Republic of Chad Story by Maryanne W. Waweru, Governance and Compliance Officer, IPPF Africa Region. For more information about the work of IPPF Africa Region, follow us on Facebook and Twitter.

Haingo-Rabearimonjy
news item

| 21 October 2019

Son Excellence Madame LaPremière Dame de la République du Tchad déclare que l'éducation à la vie doit commencer dès le plus jeune âge

La Première Dame de la République du Tchad, Son Excellence Hinda Déby Itno, a réaffirmé qu'il importait de dispenser une éducation à la vie active aux enfants et aux adolescents dès leur plus jeune âge. Cela leur donnera une bonne longueur d'avance pour les aider à prendre des décisions saines et éclairées au sujet de leur vie et à créer ainsi un avenir meilleur pour eux-mêmes et leur famille. "Les jeunes ont de grandes ambitions, des espoirs et des rêves. Il est important de leur transmettre les informations et les compétences nécessaires pour les aider à atteindre leurs objectifs. C’est pourquoi il est impératif de leur offrir une éducation à la vie active, qui inclut des informations sur la prévention des grossesses précoces, la prévention des infections sexuellement transmissibles, la gestion de la pression de leurs pairs, leur accès à des services de santé reproductive adaptée aux jeunes et leur maintien en bonne santé pendant la transition. Pour atteindre nos objectifs de développement, nous devons leur fournir ces informations dès leur plus jeune âge. Il sera trop tard pour attendre qu’elles ou ils deviennent desadultes pour commencerà le faire," a-t-elle déclaré. Lors d'une visite de courtoisie qui lui a été faite par une délégation de la région Afrique de l'IPPF conduite par son président régional, l'honorable Antonio Niquice, la Première Dame, a également insisté sur la nécessité de mettre l'accent sur l'autonomisation des filles et des jeunes femmes. "Les filles et les jeunes femmes font face à des défis uniques dans notre société et nous devons donc porter notre attention sur elles. Nous devons investir dans leur éducation, les former et les doter des connaissances et des compétences nécessaires pour préparer leur avenir. Nous devons soutenir les filles et les jeunes femmes en leur créant des espaces sûrs et en leur offrant la possibilité de faire entendre leur voix. Il est de notre responsabilité collective de veiller à ce que nos jeunes filles et femmes africaines soient suffisamment responsabilisées pour participer de manière significative à la société", a-t-elle déclaré. En tant que membre de l’OAFLAD (Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Developement), Son Excellence a fait référence à l’Agenda 2063 de l’Union africaine, qui donne la priorité à la santé et aux droits des femmes en matière de reproduction et sexuelle. Elle a insisté sur la nécessité pour toutes les parties prenantes d'agir maintenant pour voir cette vision  se concrétiser d'ici 2063. IPPF Région Afrique est le principal intervenant en matière de défense des droits et de la santé en matière de sexualité et de procréation dans la région. L'IPPFRAtravaille à travers un réseau d'associations membres dans 37 pays d'Afrique subsaharienne. L’IPPFRA travaille au Tchad par l’intermédiaire de son association membre, l’association tchadienne pour le bien-être familial (ASTBEF). ASTBEF fournit un large éventail d’informations et de services de qualité en matière de santé sexuelle et reproductive, notamment des services de planification familiale, de santé maternelle et infantile, de conseil, de dépistage et de gestion du VIH & SIDA, ainsi qu’une éducation et des services adaptés et destinés aux adolescents et aux jeunes à la fois à l’école et hors des écoles. Son Excellence Hinda Déby Itno est La présidente d’honneur de l’ASTBEF. Elle a encouragé l'ASTBEF, qui est gouvernée et soutenue par des volontaires, à poursuivre son bon travail dans le pays et à mettre davantage l'accent sur l'élargissement de ses partenariats avec les parties prenantes pour un impact maximal. "L’une des stratégies efficaces de l’ASTBEF a été son partenariat avec toutes les parties prenantes, non seulement dans le secteur de la santé, mais également dans d’autres secteurs, et notamment avec les différents niveaux du gouvernement, le secteur privé et d’autres organisations de la société civile. En recrutant de manière ciblée mais ouverte des personnes, des champions et des organisations, il est important pour ASTBEF d’accroître sa base de soutien car cela lui permettra de se développer et de devenir pérenne", a-t-elle déclaré. Son Excellence s’est engagée à appuyer l’avancement de la mission et de la vision de l’ASTBEF. L'honorable Niquice l'a remerciée pour son engagement envers la cause d'ASTBEF au Tchad. Parmi les autres membres de la délégation figuraient Mme Clémentine Guelmbaye, membre du Conseil mondial gouvernancede l'IPPF, le Dr. Haingo Rabearimonjy, directeur régional par intérim de l'IPPFRA, Mr Amadou Amadou, membre du Comité exécutif de l'IPPFRAet le président national de l'ASTBEF, Mr Salomon Mbaitel Berang. Lire en anglais ici. Histoire par Maryanne W. Waweru, gouvernance et de la conformité, IPPFAR

Haingo-Rabearimonjy
news_item

| 21 October 2019

Son Excellence Madame LaPremière Dame de la République du Tchad déclare que l'éducation à la vie doit commencer dès le plus jeune âge

La Première Dame de la République du Tchad, Son Excellence Hinda Déby Itno, a réaffirmé qu'il importait de dispenser une éducation à la vie active aux enfants et aux adolescents dès leur plus jeune âge. Cela leur donnera une bonne longueur d'avance pour les aider à prendre des décisions saines et éclairées au sujet de leur vie et à créer ainsi un avenir meilleur pour eux-mêmes et leur famille. "Les jeunes ont de grandes ambitions, des espoirs et des rêves. Il est important de leur transmettre les informations et les compétences nécessaires pour les aider à atteindre leurs objectifs. C’est pourquoi il est impératif de leur offrir une éducation à la vie active, qui inclut des informations sur la prévention des grossesses précoces, la prévention des infections sexuellement transmissibles, la gestion de la pression de leurs pairs, leur accès à des services de santé reproductive adaptée aux jeunes et leur maintien en bonne santé pendant la transition. Pour atteindre nos objectifs de développement, nous devons leur fournir ces informations dès leur plus jeune âge. Il sera trop tard pour attendre qu’elles ou ils deviennent desadultes pour commencerà le faire," a-t-elle déclaré. Lors d'une visite de courtoisie qui lui a été faite par une délégation de la région Afrique de l'IPPF conduite par son président régional, l'honorable Antonio Niquice, la Première Dame, a également insisté sur la nécessité de mettre l'accent sur l'autonomisation des filles et des jeunes femmes. "Les filles et les jeunes femmes font face à des défis uniques dans notre société et nous devons donc porter notre attention sur elles. Nous devons investir dans leur éducation, les former et les doter des connaissances et des compétences nécessaires pour préparer leur avenir. Nous devons soutenir les filles et les jeunes femmes en leur créant des espaces sûrs et en leur offrant la possibilité de faire entendre leur voix. Il est de notre responsabilité collective de veiller à ce que nos jeunes filles et femmes africaines soient suffisamment responsabilisées pour participer de manière significative à la société", a-t-elle déclaré. En tant que membre de l’OAFLAD (Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Developement), Son Excellence a fait référence à l’Agenda 2063 de l’Union africaine, qui donne la priorité à la santé et aux droits des femmes en matière de reproduction et sexuelle. Elle a insisté sur la nécessité pour toutes les parties prenantes d'agir maintenant pour voir cette vision  se concrétiser d'ici 2063. IPPF Région Afrique est le principal intervenant en matière de défense des droits et de la santé en matière de sexualité et de procréation dans la région. L'IPPFRAtravaille à travers un réseau d'associations membres dans 37 pays d'Afrique subsaharienne. L’IPPFRA travaille au Tchad par l’intermédiaire de son association membre, l’association tchadienne pour le bien-être familial (ASTBEF). ASTBEF fournit un large éventail d’informations et de services de qualité en matière de santé sexuelle et reproductive, notamment des services de planification familiale, de santé maternelle et infantile, de conseil, de dépistage et de gestion du VIH & SIDA, ainsi qu’une éducation et des services adaptés et destinés aux adolescents et aux jeunes à la fois à l’école et hors des écoles. Son Excellence Hinda Déby Itno est La présidente d’honneur de l’ASTBEF. Elle a encouragé l'ASTBEF, qui est gouvernée et soutenue par des volontaires, à poursuivre son bon travail dans le pays et à mettre davantage l'accent sur l'élargissement de ses partenariats avec les parties prenantes pour un impact maximal. "L’une des stratégies efficaces de l’ASTBEF a été son partenariat avec toutes les parties prenantes, non seulement dans le secteur de la santé, mais également dans d’autres secteurs, et notamment avec les différents niveaux du gouvernement, le secteur privé et d’autres organisations de la société civile. En recrutant de manière ciblée mais ouverte des personnes, des champions et des organisations, il est important pour ASTBEF d’accroître sa base de soutien car cela lui permettra de se développer et de devenir pérenne", a-t-elle déclaré. Son Excellence s’est engagée à appuyer l’avancement de la mission et de la vision de l’ASTBEF. L'honorable Niquice l'a remerciée pour son engagement envers la cause d'ASTBEF au Tchad. Parmi les autres membres de la délégation figuraient Mme Clémentine Guelmbaye, membre du Conseil mondial gouvernancede l'IPPF, le Dr. Haingo Rabearimonjy, directeur régional par intérim de l'IPPFRA, Mr Amadou Amadou, membre du Comité exécutif de l'IPPFRAet le président national de l'ASTBEF, Mr Salomon Mbaitel Berang. Lire en anglais ici. Histoire par Maryanne W. Waweru, gouvernance et de la conformité, IPPFAR

Antonio-Niquice-IPPF-Africa-Region
news item

| 21 October 2019

Life Skills Education Must Start from an Early Age, says First Lady of the Republic of Chad

The First Lady of the Republic of Chad, Her Excellency Hinda Déby Itno has reaffirmed the importance of providing life skills education to children and adolescents right from a young age. Doing so, she says, will give them a good head start to help them make healthy and informed decisions about their lives and thus creating brighter futures for themselves and their families. “Young people have great ambitions, hopes and dreams. Imparting them with the information and skills to help them pursue their goals is important. That’s why offering them life skills education, which includes information on how to prevent teenage pregnancy, prevention of sexually transmitted infections, peer pressure, their access to youth-friendly reproductive health services and staying healthy as they transition from puberty to adulthood is imperative. In order to achieve our development goals, we must give them this information from an early age. Waiting until they are adults to start doing so will be too late,” she said. Speaking during a courtesy visit paid to her by a delegation from IPPF Africa Region led by its Regional President Hon. Antonio Niquice, the First Lady also stressed on the need to focus on the empowerment of girls and young women. “Girls and young women face unique challenges in our society, and we therefore must direct our attention to them. We need to invest in their education, train them and equip them with the relevant knowledge and skills they need to chart their successful futures. We must support girls and young women by creating safe spaces for them and opening up opportunities for their voices to be heard. It is our collective responsibility to ensure that our young African girls and women are empowered enough to participate meaningfully in society,” she said. As a member of the Organization of African First Ladies for Development (OAFLAD), Her Excellency made reference to the African Union’s Agenda 2063, which prioritizes girls and women’s sexual reproductive health and rights. She emphasized on the need for all stakeholders to act now, if this vision to be realized by 2063. IPPFAR is the leading sexual and reproductive health and rights advocacy voice in the region. IPPFAR works through a network of Member Associations in 37 countries in sub-Saharan Africa. IPPFAR works in Chad through its Member Association, L'Association Tchadienne pour le Bien-Être Familial (ASTBEF). ASTBEF provides a wide range of quality sexual and reproductive health information and services which include family planning, maternal and child health services, HIV & AIDS counseling, testing and management services, as well as provision of youth-friendly education and services to adolescents and young people both in-and-out of schools. Her Excellency Hinda Déby Itno serves as ASTBEF’s Honorary President. She encouraged ASTBEF, which is governed and supported by volunteers, to carry on with its good work in the country and lay more emphasis in broadening its partnerships with stakeholders for maximum impact. “One of ASTBEF’s effective strategies that has been its partnership with stakeholders not only in the health sector, but across other sectors including different levels of government, the private sector and other civil society organizations. Through targeted recruitment of individuals, champions and organizations, it is important for ASTBEF to increase its base of support as this will enable it to grow and become sustainable,” she said. Her Excellency pledged her commitment of support to the advancement of ASTBEF’s mission and vision.  Hon. Niquice thanked her for her commitment to the cause of ASTBEF in Chad. Other members in the delegation included IPPF’s Global Governing Council Member Clementine Guelmbaye, IPPFAR’s Acting Regional Director Dr. Haingo Rabearimonjy, IPPFAR Executive Committee member Amadou Amadou, and the ASTBEF National President Salomon Mbaitel Berang. Read this article in French here. Story by Maryanne W. Waweru, Governance and Compliance Officer, IPPF Africa Region.

Antonio-Niquice-IPPF-Africa-Region
news_item

| 21 October 2019

Life Skills Education Must Start from an Early Age, says First Lady of the Republic of Chad

The First Lady of the Republic of Chad, Her Excellency Hinda Déby Itno has reaffirmed the importance of providing life skills education to children and adolescents right from a young age. Doing so, she says, will give them a good head start to help them make healthy and informed decisions about their lives and thus creating brighter futures for themselves and their families. “Young people have great ambitions, hopes and dreams. Imparting them with the information and skills to help them pursue their goals is important. That’s why offering them life skills education, which includes information on how to prevent teenage pregnancy, prevention of sexually transmitted infections, peer pressure, their access to youth-friendly reproductive health services and staying healthy as they transition from puberty to adulthood is imperative. In order to achieve our development goals, we must give them this information from an early age. Waiting until they are adults to start doing so will be too late,” she said. Speaking during a courtesy visit paid to her by a delegation from IPPF Africa Region led by its Regional President Hon. Antonio Niquice, the First Lady also stressed on the need to focus on the empowerment of girls and young women. “Girls and young women face unique challenges in our society, and we therefore must direct our attention to them. We need to invest in their education, train them and equip them with the relevant knowledge and skills they need to chart their successful futures. We must support girls and young women by creating safe spaces for them and opening up opportunities for their voices to be heard. It is our collective responsibility to ensure that our young African girls and women are empowered enough to participate meaningfully in society,” she said. As a member of the Organization of African First Ladies for Development (OAFLAD), Her Excellency made reference to the African Union’s Agenda 2063, which prioritizes girls and women’s sexual reproductive health and rights. She emphasized on the need for all stakeholders to act now, if this vision to be realized by 2063. IPPFAR is the leading sexual and reproductive health and rights advocacy voice in the region. IPPFAR works through a network of Member Associations in 37 countries in sub-Saharan Africa. IPPFAR works in Chad through its Member Association, L'Association Tchadienne pour le Bien-Être Familial (ASTBEF). ASTBEF provides a wide range of quality sexual and reproductive health information and services which include family planning, maternal and child health services, HIV & AIDS counseling, testing and management services, as well as provision of youth-friendly education and services to adolescents and young people both in-and-out of schools. Her Excellency Hinda Déby Itno serves as ASTBEF’s Honorary President. She encouraged ASTBEF, which is governed and supported by volunteers, to carry on with its good work in the country and lay more emphasis in broadening its partnerships with stakeholders for maximum impact. “One of ASTBEF’s effective strategies that has been its partnership with stakeholders not only in the health sector, but across other sectors including different levels of government, the private sector and other civil society organizations. Through targeted recruitment of individuals, champions and organizations, it is important for ASTBEF to increase its base of support as this will enable it to grow and become sustainable,” she said. Her Excellency pledged her commitment of support to the advancement of ASTBEF’s mission and vision.  Hon. Niquice thanked her for her commitment to the cause of ASTBEF in Chad. Other members in the delegation included IPPF’s Global Governing Council Member Clementine Guelmbaye, IPPFAR’s Acting Regional Director Dr. Haingo Rabearimonjy, IPPFAR Executive Committee member Amadou Amadou, and the ASTBEF National President Salomon Mbaitel Berang. Read this article in French here. Story by Maryanne W. Waweru, Governance and Compliance Officer, IPPF Africa Region.

Haingo-Rabearimonjy
news item

| 29 October 2019

L’association membre de l’IPPF au Tchad reçoit un appui financier du gouvernement

Le gouvernement de la République du Tchad a donné la plus grande garantie de soutien à l’association membre de l’IPPF au Tchad, l’association tchadienne pour le bien-être familial (ASTBEF). Son Excellence M. Kalzeubet Pahimi Deubet, Ministre d'État, Ministre secrétaire général à la présidence de la République du Tchad a fait cette assurance lors d'une visite de courtoisie que lui a rendue une délégation de la région Afrique de l'IPPF, présidée par son président régional, l'Honorable. Antonio Niquice. "En tant que gouvernement, nous sommes conscients du travail de l'ASTBEF dans le pays. L'ASTBEF fournit des services de santé aux mères, aux enfants, aux hommes et aux jeunes dans différents sites au Tchad. L’ASTBEF a largement contribué à la réalisation des objectifs de développement et de santé du Tchad. Nous continuerons à soutenir le travail de l'organisation", a déclaré Son Excellence Kalzeubet Pahimi Deubet. Dans son engagement de soutien, le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère des Finances, a remis un chèque à l'ASTBEF. Ces fonds seront utilisés pour aider l'ASTBEF à mettre en œuvre son plan stratégique et à faire progresser sa mission et sa vision qui sont aussi en phase avec les documents cadres du pays. En remettant le chèque au président national de l'ASTBEF, Salomon Mbaitel Berang, le representant du Ministere des finances, a révélé que ceci démontre la concrétisation de l’engagement fait par la République de Tchad qui sera poursuivi régulièrement dans les années à venir vers l'ASTBEF, association membre de l’IPPF. Tout en exprimant sa gratitude, l’Honorable. Niquice a noté que le travail de l’ASTBEF au Tchad n’aurait pas été possible sans l’appui du gouvernement. "Nous sommes redevables au gouvernement tchadien pour son soutien à l’ASTBEF. L'association membre a réussi à obtenir de grands succès grâce au soutien qu'elle reçoit du gouvernement. L'IPPF, par le biais de l'ASTBEF, reste déterminée à veiller à compléter les actions du gouvernement en fournissant des services de qualité en matière de santé de la reproduction", a-t-il déclaré. Parmi les autres membres de la délégation figuraient Clémentine Guelmbaye, trésorière régionale africaine de l'IPPF et trésorière régionale africaine, Dr. Haingo Rabearimonjy, Directeur Régional par intérim de l'IPPFAR, Amadou Amadou, membre du comité exécutif de l'IPPFAR, et Dr Judith Mogode, la Directrice Exécutive de l'ASTBEF. Lire aussi: Son Excellence Madame LaPremière Dame de la République du Tchad déclare que l'éducation à la vie doit commencer dès le plus jeune âge Histoire par Maryanne W. Waweru, gouvernance et de la conformité, IPPFAR For more information about the work of IPPF Africa Region, follow us on Facebook and Twitter.

Haingo-Rabearimonjy
news_item

| 29 October 2019

L’association membre de l’IPPF au Tchad reçoit un appui financier du gouvernement

Le gouvernement de la République du Tchad a donné la plus grande garantie de soutien à l’association membre de l’IPPF au Tchad, l’association tchadienne pour le bien-être familial (ASTBEF). Son Excellence M. Kalzeubet Pahimi Deubet, Ministre d'État, Ministre secrétaire général à la présidence de la République du Tchad a fait cette assurance lors d'une visite de courtoisie que lui a rendue une délégation de la région Afrique de l'IPPF, présidée par son président régional, l'Honorable. Antonio Niquice. "En tant que gouvernement, nous sommes conscients du travail de l'ASTBEF dans le pays. L'ASTBEF fournit des services de santé aux mères, aux enfants, aux hommes et aux jeunes dans différents sites au Tchad. L’ASTBEF a largement contribué à la réalisation des objectifs de développement et de santé du Tchad. Nous continuerons à soutenir le travail de l'organisation", a déclaré Son Excellence Kalzeubet Pahimi Deubet. Dans son engagement de soutien, le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère des Finances, a remis un chèque à l'ASTBEF. Ces fonds seront utilisés pour aider l'ASTBEF à mettre en œuvre son plan stratégique et à faire progresser sa mission et sa vision qui sont aussi en phase avec les documents cadres du pays. En remettant le chèque au président national de l'ASTBEF, Salomon Mbaitel Berang, le representant du Ministere des finances, a révélé que ceci démontre la concrétisation de l’engagement fait par la République de Tchad qui sera poursuivi régulièrement dans les années à venir vers l'ASTBEF, association membre de l’IPPF. Tout en exprimant sa gratitude, l’Honorable. Niquice a noté que le travail de l’ASTBEF au Tchad n’aurait pas été possible sans l’appui du gouvernement. "Nous sommes redevables au gouvernement tchadien pour son soutien à l’ASTBEF. L'association membre a réussi à obtenir de grands succès grâce au soutien qu'elle reçoit du gouvernement. L'IPPF, par le biais de l'ASTBEF, reste déterminée à veiller à compléter les actions du gouvernement en fournissant des services de qualité en matière de santé de la reproduction", a-t-il déclaré. Parmi les autres membres de la délégation figuraient Clémentine Guelmbaye, trésorière régionale africaine de l'IPPF et trésorière régionale africaine, Dr. Haingo Rabearimonjy, Directeur Régional par intérim de l'IPPFAR, Amadou Amadou, membre du comité exécutif de l'IPPFAR, et Dr Judith Mogode, la Directrice Exécutive de l'ASTBEF. Lire aussi: Son Excellence Madame LaPremière Dame de la République du Tchad déclare que l'éducation à la vie doit commencer dès le plus jeune âge Histoire par Maryanne W. Waweru, gouvernance et de la conformité, IPPFAR For more information about the work of IPPF Africa Region, follow us on Facebook and Twitter.

Haingo-Rabearimonjy
news item

| 29 October 2019

IPPF’s Member Association in Chad Receives Financial Support from the Government

The government of the Republic of Chad has given its highest assurance of support to the IPPF Member Association in Chad - L'Association Tchadienne pour le Bien-Être Familial (ASTBEF). His Excellency Mr. Kalzeubet Pahimi Deubet, the Minister of State - Minister Secretary General to the Presidency of the Republic of Chad made this assurance during a courtesy call paid to him by a delegation from IPPF Africa Region, led by its Regional President Hon. Antonio Niquice. “As a government, we are aware of the work of ASTBEF in the community. ASTBEF provides health services to mothers, children, men and young people in different sites in Chad. There is no doubt that the organization is among the key contributors to the health and development gains of the country. We will continue to support the work of the organization,” H.E Mr. Kalzeubet Pahimi Deubet said. Towards this end, the government, through the Ministry of Finance has handed over a cheque to ASTBEF. These funds will be used to assist ASTBEF in the implementation of its Strategic Plan and the advancement of its mission and vision, which is also aligned with the country's development framework documents. While handing over the cheque to the ASTBEF National President Mr. Salomon Mbaitel Berang, the representative of the Ministry of Finance revealed that this demonstrates the realization of the commitment made by the Republic of Chad, which will be pursued regularly in the coming years to ASTBEF. While expressing his gratitude, Hon. Niquice noted that ASTBEF’s work in Chad would not have been possible without the support of the government. “We are indebted to the Chadian government for it’s support to ASTBEF. The Member Association has been able to achieve great levels of success owing to the support it receives from the government. IPPF, through ASTBEF, remains committed to ensuring that it complements the government’s actions in its provision of quality reproductive health services,” he said. Other members in the delegation included IPPF’s Global Governing Council Member Clementine Guelmbaye, IPPFAR’s Acting Regional Director Dr. Haingo Rabearimonjy, IPPFAR Executive Committee member Amadou Amadou, and the ASTBEF Executive Director, Dr Judith Mogode. See also: Life Skills Education Must Start from an Early Age, says First Lady of the Republic of Chad Story by Maryanne W. Waweru, Governance and Compliance Officer, IPPF Africa Region. For more information about the work of IPPF Africa Region, follow us on Facebook and Twitter.

Haingo-Rabearimonjy
news_item

| 29 October 2019

IPPF’s Member Association in Chad Receives Financial Support from the Government

The government of the Republic of Chad has given its highest assurance of support to the IPPF Member Association in Chad - L'Association Tchadienne pour le Bien-Être Familial (ASTBEF). His Excellency Mr. Kalzeubet Pahimi Deubet, the Minister of State - Minister Secretary General to the Presidency of the Republic of Chad made this assurance during a courtesy call paid to him by a delegation from IPPF Africa Region, led by its Regional President Hon. Antonio Niquice. “As a government, we are aware of the work of ASTBEF in the community. ASTBEF provides health services to mothers, children, men and young people in different sites in Chad. There is no doubt that the organization is among the key contributors to the health and development gains of the country. We will continue to support the work of the organization,” H.E Mr. Kalzeubet Pahimi Deubet said. Towards this end, the government, through the Ministry of Finance has handed over a cheque to ASTBEF. These funds will be used to assist ASTBEF in the implementation of its Strategic Plan and the advancement of its mission and vision, which is also aligned with the country's development framework documents. While handing over the cheque to the ASTBEF National President Mr. Salomon Mbaitel Berang, the representative of the Ministry of Finance revealed that this demonstrates the realization of the commitment made by the Republic of Chad, which will be pursued regularly in the coming years to ASTBEF. While expressing his gratitude, Hon. Niquice noted that ASTBEF’s work in Chad would not have been possible without the support of the government. “We are indebted to the Chadian government for it’s support to ASTBEF. The Member Association has been able to achieve great levels of success owing to the support it receives from the government. IPPF, through ASTBEF, remains committed to ensuring that it complements the government’s actions in its provision of quality reproductive health services,” he said. Other members in the delegation included IPPF’s Global Governing Council Member Clementine Guelmbaye, IPPFAR’s Acting Regional Director Dr. Haingo Rabearimonjy, IPPFAR Executive Committee member Amadou Amadou, and the ASTBEF Executive Director, Dr Judith Mogode. See also: Life Skills Education Must Start from an Early Age, says First Lady of the Republic of Chad Story by Maryanne W. Waweru, Governance and Compliance Officer, IPPF Africa Region. For more information about the work of IPPF Africa Region, follow us on Facebook and Twitter.

Haingo-Rabearimonjy
news item

| 21 October 2019

Son Excellence Madame LaPremière Dame de la République du Tchad déclare que l'éducation à la vie doit commencer dès le plus jeune âge

La Première Dame de la République du Tchad, Son Excellence Hinda Déby Itno, a réaffirmé qu'il importait de dispenser une éducation à la vie active aux enfants et aux adolescents dès leur plus jeune âge. Cela leur donnera une bonne longueur d'avance pour les aider à prendre des décisions saines et éclairées au sujet de leur vie et à créer ainsi un avenir meilleur pour eux-mêmes et leur famille. "Les jeunes ont de grandes ambitions, des espoirs et des rêves. Il est important de leur transmettre les informations et les compétences nécessaires pour les aider à atteindre leurs objectifs. C’est pourquoi il est impératif de leur offrir une éducation à la vie active, qui inclut des informations sur la prévention des grossesses précoces, la prévention des infections sexuellement transmissibles, la gestion de la pression de leurs pairs, leur accès à des services de santé reproductive adaptée aux jeunes et leur maintien en bonne santé pendant la transition. Pour atteindre nos objectifs de développement, nous devons leur fournir ces informations dès leur plus jeune âge. Il sera trop tard pour attendre qu’elles ou ils deviennent desadultes pour commencerà le faire," a-t-elle déclaré. Lors d'une visite de courtoisie qui lui a été faite par une délégation de la région Afrique de l'IPPF conduite par son président régional, l'honorable Antonio Niquice, la Première Dame, a également insisté sur la nécessité de mettre l'accent sur l'autonomisation des filles et des jeunes femmes. "Les filles et les jeunes femmes font face à des défis uniques dans notre société et nous devons donc porter notre attention sur elles. Nous devons investir dans leur éducation, les former et les doter des connaissances et des compétences nécessaires pour préparer leur avenir. Nous devons soutenir les filles et les jeunes femmes en leur créant des espaces sûrs et en leur offrant la possibilité de faire entendre leur voix. Il est de notre responsabilité collective de veiller à ce que nos jeunes filles et femmes africaines soient suffisamment responsabilisées pour participer de manière significative à la société", a-t-elle déclaré. En tant que membre de l’OAFLAD (Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Developement), Son Excellence a fait référence à l’Agenda 2063 de l’Union africaine, qui donne la priorité à la santé et aux droits des femmes en matière de reproduction et sexuelle. Elle a insisté sur la nécessité pour toutes les parties prenantes d'agir maintenant pour voir cette vision  se concrétiser d'ici 2063. IPPF Région Afrique est le principal intervenant en matière de défense des droits et de la santé en matière de sexualité et de procréation dans la région. L'IPPFRAtravaille à travers un réseau d'associations membres dans 37 pays d'Afrique subsaharienne. L’IPPFRA travaille au Tchad par l’intermédiaire de son association membre, l’association tchadienne pour le bien-être familial (ASTBEF). ASTBEF fournit un large éventail d’informations et de services de qualité en matière de santé sexuelle et reproductive, notamment des services de planification familiale, de santé maternelle et infantile, de conseil, de dépistage et de gestion du VIH & SIDA, ainsi qu’une éducation et des services adaptés et destinés aux adolescents et aux jeunes à la fois à l’école et hors des écoles. Son Excellence Hinda Déby Itno est La présidente d’honneur de l’ASTBEF. Elle a encouragé l'ASTBEF, qui est gouvernée et soutenue par des volontaires, à poursuivre son bon travail dans le pays et à mettre davantage l'accent sur l'élargissement de ses partenariats avec les parties prenantes pour un impact maximal. "L’une des stratégies efficaces de l’ASTBEF a été son partenariat avec toutes les parties prenantes, non seulement dans le secteur de la santé, mais également dans d’autres secteurs, et notamment avec les différents niveaux du gouvernement, le secteur privé et d’autres organisations de la société civile. En recrutant de manière ciblée mais ouverte des personnes, des champions et des organisations, il est important pour ASTBEF d’accroître sa base de soutien car cela lui permettra de se développer et de devenir pérenne", a-t-elle déclaré. Son Excellence s’est engagée à appuyer l’avancement de la mission et de la vision de l’ASTBEF. L'honorable Niquice l'a remerciée pour son engagement envers la cause d'ASTBEF au Tchad. Parmi les autres membres de la délégation figuraient Mme Clémentine Guelmbaye, membre du Conseil mondial gouvernancede l'IPPF, le Dr. Haingo Rabearimonjy, directeur régional par intérim de l'IPPFRA, Mr Amadou Amadou, membre du Comité exécutif de l'IPPFRAet le président national de l'ASTBEF, Mr Salomon Mbaitel Berang. Lire en anglais ici. Histoire par Maryanne W. Waweru, gouvernance et de la conformité, IPPFAR

Haingo-Rabearimonjy
news_item

| 21 October 2019

Son Excellence Madame LaPremière Dame de la République du Tchad déclare que l'éducation à la vie doit commencer dès le plus jeune âge

La Première Dame de la République du Tchad, Son Excellence Hinda Déby Itno, a réaffirmé qu'il importait de dispenser une éducation à la vie active aux enfants et aux adolescents dès leur plus jeune âge. Cela leur donnera une bonne longueur d'avance pour les aider à prendre des décisions saines et éclairées au sujet de leur vie et à créer ainsi un avenir meilleur pour eux-mêmes et leur famille. "Les jeunes ont de grandes ambitions, des espoirs et des rêves. Il est important de leur transmettre les informations et les compétences nécessaires pour les aider à atteindre leurs objectifs. C’est pourquoi il est impératif de leur offrir une éducation à la vie active, qui inclut des informations sur la prévention des grossesses précoces, la prévention des infections sexuellement transmissibles, la gestion de la pression de leurs pairs, leur accès à des services de santé reproductive adaptée aux jeunes et leur maintien en bonne santé pendant la transition. Pour atteindre nos objectifs de développement, nous devons leur fournir ces informations dès leur plus jeune âge. Il sera trop tard pour attendre qu’elles ou ils deviennent desadultes pour commencerà le faire," a-t-elle déclaré. Lors d'une visite de courtoisie qui lui a été faite par une délégation de la région Afrique de l'IPPF conduite par son président régional, l'honorable Antonio Niquice, la Première Dame, a également insisté sur la nécessité de mettre l'accent sur l'autonomisation des filles et des jeunes femmes. "Les filles et les jeunes femmes font face à des défis uniques dans notre société et nous devons donc porter notre attention sur elles. Nous devons investir dans leur éducation, les former et les doter des connaissances et des compétences nécessaires pour préparer leur avenir. Nous devons soutenir les filles et les jeunes femmes en leur créant des espaces sûrs et en leur offrant la possibilité de faire entendre leur voix. Il est de notre responsabilité collective de veiller à ce que nos jeunes filles et femmes africaines soient suffisamment responsabilisées pour participer de manière significative à la société", a-t-elle déclaré. En tant que membre de l’OAFLAD (Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Developement), Son Excellence a fait référence à l’Agenda 2063 de l’Union africaine, qui donne la priorité à la santé et aux droits des femmes en matière de reproduction et sexuelle. Elle a insisté sur la nécessité pour toutes les parties prenantes d'agir maintenant pour voir cette vision  se concrétiser d'ici 2063. IPPF Région Afrique est le principal intervenant en matière de défense des droits et de la santé en matière de sexualité et de procréation dans la région. L'IPPFRAtravaille à travers un réseau d'associations membres dans 37 pays d'Afrique subsaharienne. L’IPPFRA travaille au Tchad par l’intermédiaire de son association membre, l’association tchadienne pour le bien-être familial (ASTBEF). ASTBEF fournit un large éventail d’informations et de services de qualité en matière de santé sexuelle et reproductive, notamment des services de planification familiale, de santé maternelle et infantile, de conseil, de dépistage et de gestion du VIH & SIDA, ainsi qu’une éducation et des services adaptés et destinés aux adolescents et aux jeunes à la fois à l’école et hors des écoles. Son Excellence Hinda Déby Itno est La présidente d’honneur de l’ASTBEF. Elle a encouragé l'ASTBEF, qui est gouvernée et soutenue par des volontaires, à poursuivre son bon travail dans le pays et à mettre davantage l'accent sur l'élargissement de ses partenariats avec les parties prenantes pour un impact maximal. "L’une des stratégies efficaces de l’ASTBEF a été son partenariat avec toutes les parties prenantes, non seulement dans le secteur de la santé, mais également dans d’autres secteurs, et notamment avec les différents niveaux du gouvernement, le secteur privé et d’autres organisations de la société civile. En recrutant de manière ciblée mais ouverte des personnes, des champions et des organisations, il est important pour ASTBEF d’accroître sa base de soutien car cela lui permettra de se développer et de devenir pérenne", a-t-elle déclaré. Son Excellence s’est engagée à appuyer l’avancement de la mission et de la vision de l’ASTBEF. L'honorable Niquice l'a remerciée pour son engagement envers la cause d'ASTBEF au Tchad. Parmi les autres membres de la délégation figuraient Mme Clémentine Guelmbaye, membre du Conseil mondial gouvernancede l'IPPF, le Dr. Haingo Rabearimonjy, directeur régional par intérim de l'IPPFRA, Mr Amadou Amadou, membre du Comité exécutif de l'IPPFRAet le président national de l'ASTBEF, Mr Salomon Mbaitel Berang. Lire en anglais ici. Histoire par Maryanne W. Waweru, gouvernance et de la conformité, IPPFAR

Antonio-Niquice-IPPF-Africa-Region
news item

| 21 October 2019

Life Skills Education Must Start from an Early Age, says First Lady of the Republic of Chad

The First Lady of the Republic of Chad, Her Excellency Hinda Déby Itno has reaffirmed the importance of providing life skills education to children and adolescents right from a young age. Doing so, she says, will give them a good head start to help them make healthy and informed decisions about their lives and thus creating brighter futures for themselves and their families. “Young people have great ambitions, hopes and dreams. Imparting them with the information and skills to help them pursue their goals is important. That’s why offering them life skills education, which includes information on how to prevent teenage pregnancy, prevention of sexually transmitted infections, peer pressure, their access to youth-friendly reproductive health services and staying healthy as they transition from puberty to adulthood is imperative. In order to achieve our development goals, we must give them this information from an early age. Waiting until they are adults to start doing so will be too late,” she said. Speaking during a courtesy visit paid to her by a delegation from IPPF Africa Region led by its Regional President Hon. Antonio Niquice, the First Lady also stressed on the need to focus on the empowerment of girls and young women. “Girls and young women face unique challenges in our society, and we therefore must direct our attention to them. We need to invest in their education, train them and equip them with the relevant knowledge and skills they need to chart their successful futures. We must support girls and young women by creating safe spaces for them and opening up opportunities for their voices to be heard. It is our collective responsibility to ensure that our young African girls and women are empowered enough to participate meaningfully in society,” she said. As a member of the Organization of African First Ladies for Development (OAFLAD), Her Excellency made reference to the African Union’s Agenda 2063, which prioritizes girls and women’s sexual reproductive health and rights. She emphasized on the need for all stakeholders to act now, if this vision to be realized by 2063. IPPFAR is the leading sexual and reproductive health and rights advocacy voice in the region. IPPFAR works through a network of Member Associations in 37 countries in sub-Saharan Africa. IPPFAR works in Chad through its Member Association, L'Association Tchadienne pour le Bien-Être Familial (ASTBEF). ASTBEF provides a wide range of quality sexual and reproductive health information and services which include family planning, maternal and child health services, HIV & AIDS counseling, testing and management services, as well as provision of youth-friendly education and services to adolescents and young people both in-and-out of schools. Her Excellency Hinda Déby Itno serves as ASTBEF’s Honorary President. She encouraged ASTBEF, which is governed and supported by volunteers, to carry on with its good work in the country and lay more emphasis in broadening its partnerships with stakeholders for maximum impact. “One of ASTBEF’s effective strategies that has been its partnership with stakeholders not only in the health sector, but across other sectors including different levels of government, the private sector and other civil society organizations. Through targeted recruitment of individuals, champions and organizations, it is important for ASTBEF to increase its base of support as this will enable it to grow and become sustainable,” she said. Her Excellency pledged her commitment of support to the advancement of ASTBEF’s mission and vision.  Hon. Niquice thanked her for her commitment to the cause of ASTBEF in Chad. Other members in the delegation included IPPF’s Global Governing Council Member Clementine Guelmbaye, IPPFAR’s Acting Regional Director Dr. Haingo Rabearimonjy, IPPFAR Executive Committee member Amadou Amadou, and the ASTBEF National President Salomon Mbaitel Berang. Read this article in French here. Story by Maryanne W. Waweru, Governance and Compliance Officer, IPPF Africa Region.

Antonio-Niquice-IPPF-Africa-Region
news_item

| 21 October 2019

Life Skills Education Must Start from an Early Age, says First Lady of the Republic of Chad

The First Lady of the Republic of Chad, Her Excellency Hinda Déby Itno has reaffirmed the importance of providing life skills education to children and adolescents right from a young age. Doing so, she says, will give them a good head start to help them make healthy and informed decisions about their lives and thus creating brighter futures for themselves and their families. “Young people have great ambitions, hopes and dreams. Imparting them with the information and skills to help them pursue their goals is important. That’s why offering them life skills education, which includes information on how to prevent teenage pregnancy, prevention of sexually transmitted infections, peer pressure, their access to youth-friendly reproductive health services and staying healthy as they transition from puberty to adulthood is imperative. In order to achieve our development goals, we must give them this information from an early age. Waiting until they are adults to start doing so will be too late,” she said. Speaking during a courtesy visit paid to her by a delegation from IPPF Africa Region led by its Regional President Hon. Antonio Niquice, the First Lady also stressed on the need to focus on the empowerment of girls and young women. “Girls and young women face unique challenges in our society, and we therefore must direct our attention to them. We need to invest in their education, train them and equip them with the relevant knowledge and skills they need to chart their successful futures. We must support girls and young women by creating safe spaces for them and opening up opportunities for their voices to be heard. It is our collective responsibility to ensure that our young African girls and women are empowered enough to participate meaningfully in society,” she said. As a member of the Organization of African First Ladies for Development (OAFLAD), Her Excellency made reference to the African Union’s Agenda 2063, which prioritizes girls and women’s sexual reproductive health and rights. She emphasized on the need for all stakeholders to act now, if this vision to be realized by 2063. IPPFAR is the leading sexual and reproductive health and rights advocacy voice in the region. IPPFAR works through a network of Member Associations in 37 countries in sub-Saharan Africa. IPPFAR works in Chad through its Member Association, L'Association Tchadienne pour le Bien-Être Familial (ASTBEF). ASTBEF provides a wide range of quality sexual and reproductive health information and services which include family planning, maternal and child health services, HIV & AIDS counseling, testing and management services, as well as provision of youth-friendly education and services to adolescents and young people both in-and-out of schools. Her Excellency Hinda Déby Itno serves as ASTBEF’s Honorary President. She encouraged ASTBEF, which is governed and supported by volunteers, to carry on with its good work in the country and lay more emphasis in broadening its partnerships with stakeholders for maximum impact. “One of ASTBEF’s effective strategies that has been its partnership with stakeholders not only in the health sector, but across other sectors including different levels of government, the private sector and other civil society organizations. Through targeted recruitment of individuals, champions and organizations, it is important for ASTBEF to increase its base of support as this will enable it to grow and become sustainable,” she said. Her Excellency pledged her commitment of support to the advancement of ASTBEF’s mission and vision.  Hon. Niquice thanked her for her commitment to the cause of ASTBEF in Chad. Other members in the delegation included IPPF’s Global Governing Council Member Clementine Guelmbaye, IPPFAR’s Acting Regional Director Dr. Haingo Rabearimonjy, IPPFAR Executive Committee member Amadou Amadou, and the ASTBEF National President Salomon Mbaitel Berang. Read this article in French here. Story by Maryanne W. Waweru, Governance and Compliance Officer, IPPF Africa Region.