- - -
custom header member associations

Member Associations

member association

| 31 March 2016

Associação Guineense para o Bem Estar Familiar

La Guinée-Bissau est dix fois moins grande que sa voisine la Guinée-Conakry, mais sa population souffre de problèmes de santé sexuelle et reproductive (SSR) tout aussi pénibles. L'Associação Guineense para o Bem Estar Familiar a été créée en 1993 pour s'attaquer au problème majeur du planning familial : donner aux couples les moyens de faire des choix actifs et informés sur le nombre d'enfants qu'ils souhaitent avoir et sur le moment où ils les auront.   Depuis lors, le travail de l'association membre s'est étendu pour englober toute une série de préoccupations liées à la santé sexuelle et reproductive. Elle fournit aux jeunes des informations, une éducation et une communication (IEC) et une communication pour le changement de comportement (CCC) en matière de santé sexuelle et reproductive ; elle travaille sur la prévention, le diagnostic et la gestion des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH ; elle fournit des soins et un soutien après l'avortement ; elle fournit des soins aux victimes de la violence liée au genre (VBG) ; et elle plaide fortement au niveau gouvernemental pour une législation visant à prévenir la VBG. L'Associação Guineense para o Bem Estar Familiar a obtenu ces résultats grâce à une équipe restreinte mais engagée qui gère plus de cent points de service, y compris des cliniques fixes et des points de service communautaires. Malgré sa taille relativement modeste, l'organisation se développe rapidement grâce au soutien central de l'IPPF, à des partenariats gouvernementaux influents et au soutien d'organisations non gouvernementales, dont l'UNFPA.

member_association

| 31 March 2016

Associação Guineense para o Bem Estar Familiar

La Guinée-Bissau est dix fois moins grande que sa voisine la Guinée-Conakry, mais sa population souffre de problèmes de santé sexuelle et reproductive (SSR) tout aussi pénibles. L'Associação Guineense para o Bem Estar Familiar a été créée en 1993 pour s'attaquer au problème majeur du planning familial : donner aux couples les moyens de faire des choix actifs et informés sur le nombre d'enfants qu'ils souhaitent avoir et sur le moment où ils les auront.   Depuis lors, le travail de l'association membre s'est étendu pour englober toute une série de préoccupations liées à la santé sexuelle et reproductive. Elle fournit aux jeunes des informations, une éducation et une communication (IEC) et une communication pour le changement de comportement (CCC) en matière de santé sexuelle et reproductive ; elle travaille sur la prévention, le diagnostic et la gestion des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH ; elle fournit des soins et un soutien après l'avortement ; elle fournit des soins aux victimes de la violence liée au genre (VBG) ; et elle plaide fortement au niveau gouvernemental pour une législation visant à prévenir la VBG. L'Associação Guineense para o Bem Estar Familiar a obtenu ces résultats grâce à une équipe restreinte mais engagée qui gère plus de cent points de service, y compris des cliniques fixes et des points de service communautaires. Malgré sa taille relativement modeste, l'organisation se développe rapidement grâce au soutien central de l'IPPF, à des partenariats gouvernementaux influents et au soutien d'organisations non gouvernementales, dont l'UNFPA.

Association Béninoise pour la Promotion de la Famille
member association

| 31 March 2016

Association Béninoise pour la Promotion de la Famille

L'Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF) existe depuis 38 ans. L'ABPF propose des services de planification familiale, de soins prénataux et post-avortement, de traitement de l'infertilité, de dépistage des cancers de l'appareil reproducteur et de prise en charge des infections sexuellement transmissibles (y compris le VIH et le SIDA). Ses points de service comprennent des cliniques permanentes et mobiles. ABPF cherche à atteindre les groupes marginalisés tels que les prisonniers, les travailleurs du sexe, les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur du pays. On estime que la majorité des clients sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis. Pour réduire le taux national de mortalité maternelle, ABPF gère un service communautaire efficace de soins obstétriques et prénataux dans 16 villages, en faisant appel à des accoucheuses traditionnelles et à des agents de santé bénévoles. ABPF gère également un service local pour les jeunes qui implique des centaines de distributeurs communautaires (CBD) et de pairs éducateurs fournissant aux jeunes des informations sur la santé sexuelle et reproductive, des préservatifs et des services de conseil. En reconnaissance de l'expertise et des réalisations d'ABPF, le gouvernement du Bénin a invité l'organisation à devenir membre du comité technique (au sein du ministère de la planification) qui rédige les politiques de santé reproductive : la politique de population, la politique de santé familiale, les politiques relatives au VIH et au SIDA et la politique nationale de santé sexuelle et reproductive. Bien que l'ABPF ait enregistré des avancées majeures dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive, il existe encore des défis très importants, comme l'illustrent les chiffres concernant le risque de décès maternel au cours de la vie, le taux de mortalité infantile et les besoins non satisfaits en matière de contraception. Le travail d'ABPF est mené par une équipe importante et dévouée composée de centaines de bénévoles. Il existe un mouvement d'action pour la jeunesse qui s'appuie sur les compétences des jeunes. ABPF travaille en partenariat avec une série d'organisations gouvernementales, dont le Parlement, le Ministère de la Famille, le Ministère de la Jeunesse et le Ministère du Plan. Les bailleurs de fonds incluent USAID. Les organisations non-gouvernementales qui travaillent avec ABPF incluent le Mécanisme de coordination nationale pour la santé et la santé sexuelle et reproductive.   

Association Béninoise pour la Promotion de la Famille
member_association

| 31 March 2016

Association Béninoise pour la Promotion de la Famille

L'Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF) existe depuis 38 ans. L'ABPF propose des services de planification familiale, de soins prénataux et post-avortement, de traitement de l'infertilité, de dépistage des cancers de l'appareil reproducteur et de prise en charge des infections sexuellement transmissibles (y compris le VIH et le SIDA). Ses points de service comprennent des cliniques permanentes et mobiles. ABPF cherche à atteindre les groupes marginalisés tels que les prisonniers, les travailleurs du sexe, les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur du pays. On estime que la majorité des clients sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis. Pour réduire le taux national de mortalité maternelle, ABPF gère un service communautaire efficace de soins obstétriques et prénataux dans 16 villages, en faisant appel à des accoucheuses traditionnelles et à des agents de santé bénévoles. ABPF gère également un service local pour les jeunes qui implique des centaines de distributeurs communautaires (CBD) et de pairs éducateurs fournissant aux jeunes des informations sur la santé sexuelle et reproductive, des préservatifs et des services de conseil. En reconnaissance de l'expertise et des réalisations d'ABPF, le gouvernement du Bénin a invité l'organisation à devenir membre du comité technique (au sein du ministère de la planification) qui rédige les politiques de santé reproductive : la politique de population, la politique de santé familiale, les politiques relatives au VIH et au SIDA et la politique nationale de santé sexuelle et reproductive. Bien que l'ABPF ait enregistré des avancées majeures dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive, il existe encore des défis très importants, comme l'illustrent les chiffres concernant le risque de décès maternel au cours de la vie, le taux de mortalité infantile et les besoins non satisfaits en matière de contraception. Le travail d'ABPF est mené par une équipe importante et dévouée composée de centaines de bénévoles. Il existe un mouvement d'action pour la jeunesse qui s'appuie sur les compétences des jeunes. ABPF travaille en partenariat avec une série d'organisations gouvernementales, dont le Parlement, le Ministère de la Famille, le Ministère de la Jeunesse et le Ministère du Plan. Les bailleurs de fonds incluent USAID. Les organisations non-gouvernementales qui travaillent avec ABPF incluent le Mécanisme de coordination nationale pour la santé et la santé sexuelle et reproductive.   

Botswana Family Welfare Association logo
member association

| 31 March 2016

Association Bostwanaise pour la Protection de la Famille

Au Botswana, les taux de prévalence du VIH sont parmi les plus élevés au monde : plus de 33% de la population totale vit avec le VIH et le sida. Il y a une grave pénurie de personnel de santé qualifié et les ressources du système national de santé sont très limitées. Créée en 1988, la Botswana Family Welfare Association (BOFWA) se bat pour combler ce manque, mais le défi est énorme. Les programmes de l'organisation ciblent les jeunes, les travailleurs du sexe, les orphelins, les personnes souffrant de problèmes d'audition et d'élocution et les personnes déplacées à l'intérieur du pays. Elle propose des services de planning familial, de gestion de l'infertilité, de maternité, de conseil et de dépistage volontaire (CDV), de soins prénataux, ainsi que le diagnostic et le traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), dont le VIH et le SIDA.   La plupart des clients de BOFWA sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis. BOFWA utilise une variété de méthodes différentes pour atteindre les groupes et communautés pauvres et marginalisés, et travaille dur pour développer l'acceptation et le soutien des services et programmes de santé sexuelle et reproductive parmi les leaders communautaires, les politiciens et la police. BOFWA est fière de ses réalisations, mais sait qu'il y a encore beaucoup de travail à faire. BOFWA a pour objectif d'étendre ses services de manière substantielle dans les années à venir. BOFWA travaille en étroite collaboration avec le Conseil national de la population et du développement (NCPD, une agence gouvernementale), avec des organisations non gouvernementales dont Botswana Christian Aids Intervention (BOCAIT) et avec des groupes du secteur privé dont la Confédération du commerce du Botswana, la Barclays Bank of Botswana et Barlow World. BOFWA est également partenaire du Réseau botswanais des personnes vivant avec le VIH et le sida, du Conseil national de la jeunesse du Botswana et du Réseau botswanais d'éthique et de droit pour le VIH et le sida.  

Botswana Family Welfare Association logo
member_association

| 31 March 2016

Association Bostwanaise pour la Protection de la Famille

Au Botswana, les taux de prévalence du VIH sont parmi les plus élevés au monde : plus de 33% de la population totale vit avec le VIH et le sida. Il y a une grave pénurie de personnel de santé qualifié et les ressources du système national de santé sont très limitées. Créée en 1988, la Botswana Family Welfare Association (BOFWA) se bat pour combler ce manque, mais le défi est énorme. Les programmes de l'organisation ciblent les jeunes, les travailleurs du sexe, les orphelins, les personnes souffrant de problèmes d'audition et d'élocution et les personnes déplacées à l'intérieur du pays. Elle propose des services de planning familial, de gestion de l'infertilité, de maternité, de conseil et de dépistage volontaire (CDV), de soins prénataux, ainsi que le diagnostic et le traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), dont le VIH et le SIDA.   La plupart des clients de BOFWA sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis. BOFWA utilise une variété de méthodes différentes pour atteindre les groupes et communautés pauvres et marginalisés, et travaille dur pour développer l'acceptation et le soutien des services et programmes de santé sexuelle et reproductive parmi les leaders communautaires, les politiciens et la police. BOFWA est fière de ses réalisations, mais sait qu'il y a encore beaucoup de travail à faire. BOFWA a pour objectif d'étendre ses services de manière substantielle dans les années à venir. BOFWA travaille en étroite collaboration avec le Conseil national de la population et du développement (NCPD, une agence gouvernementale), avec des organisations non gouvernementales dont Botswana Christian Aids Intervention (BOCAIT) et avec des groupes du secteur privé dont la Confédération du commerce du Botswana, la Barclays Bank of Botswana et Barlow World. BOFWA est également partenaire du Réseau botswanais des personnes vivant avec le VIH et le sida, du Conseil national de la jeunesse du Botswana et du Réseau botswanais d'éthique et de droit pour le VIH et le sida.  

logo of Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial
member association

| 31 March 2016

Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial

L'Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial (ABBF) a été créée en 1985. Le personnel et plus de 1 000 bénévoles travaillent pour fournir des services de santé sexuelle et reproductive (SSR) aux personnes pauvres et marginalisées. Ces services comprennent les soins prénatals et postnatals, la prévention et le traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH et le sida, la fourniture de médicaments antirétroviraux, le conseil et le dépistage volontaires (CDV), le dépistage des cancers de l'appareil reproducteur, les soins post-avortement, la prévention de la transmission du VIH et du sida de la mère à l'enfant (PTME) et les soins à domicile pour les personnes vivant avec le VIH et le sida.  Le travail de la FPABF s'adresse aux pauvres et aux marginalisés, et l'organisation mène des initiatives spéciales visant à atteindre les jeunes de la rue, les personnes vivant avec le VIH et le SIDA, et les étudiants. Une formation professionnelle est dispensée aux jeunes, notamment aux membres du Youth Action Movement de la FPABF, ce qui leur permet de participer à de petites entreprises rentables et d'échapper à la pauvreté. Le pays est confronté à de graves problèmes de santé sexuelle et reproductive en termes de risque de décès maternel au cours de la vie et de besoins non satisfaits en matière de contraception. L'un des problèmes les plus graves au Burkina Faso est la prévalence de 66% des mutilations génitales féminines : une expérience psychologiquement traumatisante, une violation des droits de l'homme et une source de dommages physiques importants nécessitant une intervention médicale majeure.      FPABP travaille en partenariat avec le Ministère de la Santé, le Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG), le Réseau des ONG en population et développement (REOPOD) et une série de bailleurs de fonds dont l'UNFPA, l'UE, l'UNICEF et DANIDA.  

logo of Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial
member_association

| 31 March 2016

Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial

L'Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial (ABBF) a été créée en 1985. Le personnel et plus de 1 000 bénévoles travaillent pour fournir des services de santé sexuelle et reproductive (SSR) aux personnes pauvres et marginalisées. Ces services comprennent les soins prénatals et postnatals, la prévention et le traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH et le sida, la fourniture de médicaments antirétroviraux, le conseil et le dépistage volontaires (CDV), le dépistage des cancers de l'appareil reproducteur, les soins post-avortement, la prévention de la transmission du VIH et du sida de la mère à l'enfant (PTME) et les soins à domicile pour les personnes vivant avec le VIH et le sida.  Le travail de la FPABF s'adresse aux pauvres et aux marginalisés, et l'organisation mène des initiatives spéciales visant à atteindre les jeunes de la rue, les personnes vivant avec le VIH et le SIDA, et les étudiants. Une formation professionnelle est dispensée aux jeunes, notamment aux membres du Youth Action Movement de la FPABF, ce qui leur permet de participer à de petites entreprises rentables et d'échapper à la pauvreté. Le pays est confronté à de graves problèmes de santé sexuelle et reproductive en termes de risque de décès maternel au cours de la vie et de besoins non satisfaits en matière de contraception. L'un des problèmes les plus graves au Burkina Faso est la prévalence de 66% des mutilations génitales féminines : une expérience psychologiquement traumatisante, une violation des droits de l'homme et une source de dommages physiques importants nécessitant une intervention médicale majeure.      FPABP travaille en partenariat avec le Ministère de la Santé, le Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG), le Réseau des ONG en population et développement (REOPOD) et une série de bailleurs de fonds dont l'UNFPA, l'UE, l'UNICEF et DANIDA.  

logo of Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial
member association

| 31 March 2016

Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial

Créée en 1991, l'Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial (ABUBEF) avait pour mission initiale de fournir des services de planification familiale. Plus de 20 ans plus tard, l'organisation gère un grand nombre de services couvrant un large éventail de besoins en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs (SDSR), notamment la prévention et la gestion du VIH et du SIDA, le conseil et l'éducation adaptés aux jeunes, le conseil prénuptial et les soins prénatals et postnatals.  Pour ce faire, elle dispose de 18 points de service, dont des cliniques fixes et mobiles, et de services communautaires. On estime que 80 % de ses clients sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis.  Les bénéficiaires particuliers des services d'ABUBEF sont les jeunes vivant avec le VIH et le SIDA, les personnes déplacées à l'intérieur du pays, les femmes en âge de procréer, les travailleurs du sexe, les toxicomanes et les enfants des rues. ABUBEF fournit ses services par l'intermédiaire d'une équipe dévouée qui comprend 81 employés, près de 500 bénévoles, 75 pairs éducateurs et plus de 1 000 distributeurs communautaires (CBD). Leur engagement envers ABUBEF est crucial pour la santé sexuelle et reproductive actuelle et future de la nation.   ABUBEF compte parmi ses partenaires des donateurs tels que l'UNFPA, FHI, CARE et CNLS, et travaille en collaboration avec des organisations telles que le Réseau National des Jeunes Engagés pour la Lutte Contre le Sida (RENAJES) et l'Association pour la Promotion de la Fille Burundaise (APFB).  

logo of Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial
member_association

| 31 March 2016

Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial

Créée en 1991, l'Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial (ABUBEF) avait pour mission initiale de fournir des services de planification familiale. Plus de 20 ans plus tard, l'organisation gère un grand nombre de services couvrant un large éventail de besoins en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs (SDSR), notamment la prévention et la gestion du VIH et du SIDA, le conseil et l'éducation adaptés aux jeunes, le conseil prénuptial et les soins prénatals et postnatals.  Pour ce faire, elle dispose de 18 points de service, dont des cliniques fixes et mobiles, et de services communautaires. On estime que 80 % de ses clients sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis.  Les bénéficiaires particuliers des services d'ABUBEF sont les jeunes vivant avec le VIH et le SIDA, les personnes déplacées à l'intérieur du pays, les femmes en âge de procréer, les travailleurs du sexe, les toxicomanes et les enfants des rues. ABUBEF fournit ses services par l'intermédiaire d'une équipe dévouée qui comprend 81 employés, près de 500 bénévoles, 75 pairs éducateurs et plus de 1 000 distributeurs communautaires (CBD). Leur engagement envers ABUBEF est crucial pour la santé sexuelle et reproductive actuelle et future de la nation.   ABUBEF compte parmi ses partenaires des donateurs tels que l'UNFPA, FHI, CARE et CNLS, et travaille en collaboration avec des organisations telles que le Réseau National des Jeunes Engagés pour la Lutte Contre le Sida (RENAJES) et l'Association pour la Promotion de la Fille Burundaise (APFB).  

VERDEFAM's logo
member association

| 31 March 2016

Association cap-verdienne pour la protection de la famille (VERDEFAM)

Créée en 1995, l'Association Cap-verdienne pour la Protection de la Famille (VERDEFAM) dessert une population d'un peu plus de 500 000 personnes, soit environ 10 % des habitants de la République du Cap-Vert. Le Cap-Vert est un archipel de 10 îles situé dans l'océan Atlantique central, à 570 kilomètres des côtes de l'Afrique occidentale. Grâce à des points de service statiques et des cliniques mobiles, l'organisation offre des services de planification familiale, de prévention et de traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH et le SIDA, ainsi que des soins prénatals et postnatals. Le personnel est soutenu par un important groupe de bénévoles et de pairs éducateurs spécialement formés. VERDEFAM travaille également en collaboration avec la télévision nationale capverdienne pour produire des programmes de sensibilisation à la santé. En raison de sa grande expertise en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR), VERDEFAM a été invitée à participer au comité national des organisations stratégiques de SSR qui ont formulé ensemble le programme national de santé reproductive du Cap-Vert et le plan stratégique national 2006-2011 en matière de VIH et de sida. Malgré son niveau de développement relativement élevé par rapport à de nombreux autres pays africains (selon une variété d'indices internationaux), le pays présente toujours des taux de mortalité maternelle et infantile élevés et inquiétants. Ensemble, ces défis de SSR soulignent l'importance des services de VERDEFAM pour les hommes, les femmes, les jeunes et les enfants de la République. VERDEFAM travaille en partenariat avec un certain nombre de départements gouvernementaux, notamment le ministère de la Santé, l'Institut capverdien pour l'égalité et l'équité de genre (ICIEG), le Comité de coordination et de lutte contre le VIH et le SIDA (CCS-SIDA), le Comité de coordination de la lutte contre la drogue (CCCD) et le ministère de l'Éducation. Les partenaires de la société civile comprennent l'Organizaçao das Mulheres de Cabo Verde (OMCV) et la Croix-Rouge et Acrides. Elle travaille également avec des réseaux nationaux : le Comité de Coordination du Combat au VIH/SIDA, le Comité Municipal de Santé de la mairie de Praia et la Plateforme des ONG du Cap-Vert. VERDEFAM reçoit des financements de la GTZ, de l'UNFPA, du Conseil National de Lutte contre le VIH/SIDA (BM/CCS-SIDA), de l'ICIEG/SNU), de l'UNICEF et de l'ONUSIDA. VERDEFAM a un partenariat avec l'entreprise nationale de télécommunications.  

VERDEFAM's logo
member_association

| 31 March 2016

Association cap-verdienne pour la protection de la famille (VERDEFAM)

Créée en 1995, l'Association Cap-verdienne pour la Protection de la Famille (VERDEFAM) dessert une population d'un peu plus de 500 000 personnes, soit environ 10 % des habitants de la République du Cap-Vert. Le Cap-Vert est un archipel de 10 îles situé dans l'océan Atlantique central, à 570 kilomètres des côtes de l'Afrique occidentale. Grâce à des points de service statiques et des cliniques mobiles, l'organisation offre des services de planification familiale, de prévention et de traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH et le SIDA, ainsi que des soins prénatals et postnatals. Le personnel est soutenu par un important groupe de bénévoles et de pairs éducateurs spécialement formés. VERDEFAM travaille également en collaboration avec la télévision nationale capverdienne pour produire des programmes de sensibilisation à la santé. En raison de sa grande expertise en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR), VERDEFAM a été invitée à participer au comité national des organisations stratégiques de SSR qui ont formulé ensemble le programme national de santé reproductive du Cap-Vert et le plan stratégique national 2006-2011 en matière de VIH et de sida. Malgré son niveau de développement relativement élevé par rapport à de nombreux autres pays africains (selon une variété d'indices internationaux), le pays présente toujours des taux de mortalité maternelle et infantile élevés et inquiétants. Ensemble, ces défis de SSR soulignent l'importance des services de VERDEFAM pour les hommes, les femmes, les jeunes et les enfants de la République. VERDEFAM travaille en partenariat avec un certain nombre de départements gouvernementaux, notamment le ministère de la Santé, l'Institut capverdien pour l'égalité et l'équité de genre (ICIEG), le Comité de coordination et de lutte contre le VIH et le SIDA (CCS-SIDA), le Comité de coordination de la lutte contre la drogue (CCCD) et le ministère de l'Éducation. Les partenaires de la société civile comprennent l'Organizaçao das Mulheres de Cabo Verde (OMCV) et la Croix-Rouge et Acrides. Elle travaille également avec des réseaux nationaux : le Comité de Coordination du Combat au VIH/SIDA, le Comité Municipal de Santé de la mairie de Praia et la Plateforme des ONG du Cap-Vert. VERDEFAM reçoit des financements de la GTZ, de l'UNFPA, du Conseil National de Lutte contre le VIH/SIDA (BM/CCS-SIDA), de l'ICIEG/SNU), de l'UNICEF et de l'ONUSIDA. VERDEFAM a un partenariat avec l'entreprise nationale de télécommunications.  

member association

| 31 March 2016

Associação Guineense para o Bem Estar Familiar

La Guinée-Bissau est dix fois moins grande que sa voisine la Guinée-Conakry, mais sa population souffre de problèmes de santé sexuelle et reproductive (SSR) tout aussi pénibles. L'Associação Guineense para o Bem Estar Familiar a été créée en 1993 pour s'attaquer au problème majeur du planning familial : donner aux couples les moyens de faire des choix actifs et informés sur le nombre d'enfants qu'ils souhaitent avoir et sur le moment où ils les auront.   Depuis lors, le travail de l'association membre s'est étendu pour englober toute une série de préoccupations liées à la santé sexuelle et reproductive. Elle fournit aux jeunes des informations, une éducation et une communication (IEC) et une communication pour le changement de comportement (CCC) en matière de santé sexuelle et reproductive ; elle travaille sur la prévention, le diagnostic et la gestion des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH ; elle fournit des soins et un soutien après l'avortement ; elle fournit des soins aux victimes de la violence liée au genre (VBG) ; et elle plaide fortement au niveau gouvernemental pour une législation visant à prévenir la VBG. L'Associação Guineense para o Bem Estar Familiar a obtenu ces résultats grâce à une équipe restreinte mais engagée qui gère plus de cent points de service, y compris des cliniques fixes et des points de service communautaires. Malgré sa taille relativement modeste, l'organisation se développe rapidement grâce au soutien central de l'IPPF, à des partenariats gouvernementaux influents et au soutien d'organisations non gouvernementales, dont l'UNFPA.

member_association

| 31 March 2016

Associação Guineense para o Bem Estar Familiar

La Guinée-Bissau est dix fois moins grande que sa voisine la Guinée-Conakry, mais sa population souffre de problèmes de santé sexuelle et reproductive (SSR) tout aussi pénibles. L'Associação Guineense para o Bem Estar Familiar a été créée en 1993 pour s'attaquer au problème majeur du planning familial : donner aux couples les moyens de faire des choix actifs et informés sur le nombre d'enfants qu'ils souhaitent avoir et sur le moment où ils les auront.   Depuis lors, le travail de l'association membre s'est étendu pour englober toute une série de préoccupations liées à la santé sexuelle et reproductive. Elle fournit aux jeunes des informations, une éducation et une communication (IEC) et une communication pour le changement de comportement (CCC) en matière de santé sexuelle et reproductive ; elle travaille sur la prévention, le diagnostic et la gestion des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH ; elle fournit des soins et un soutien après l'avortement ; elle fournit des soins aux victimes de la violence liée au genre (VBG) ; et elle plaide fortement au niveau gouvernemental pour une législation visant à prévenir la VBG. L'Associação Guineense para o Bem Estar Familiar a obtenu ces résultats grâce à une équipe restreinte mais engagée qui gère plus de cent points de service, y compris des cliniques fixes et des points de service communautaires. Malgré sa taille relativement modeste, l'organisation se développe rapidement grâce au soutien central de l'IPPF, à des partenariats gouvernementaux influents et au soutien d'organisations non gouvernementales, dont l'UNFPA.

Association Béninoise pour la Promotion de la Famille
member association

| 31 March 2016

Association Béninoise pour la Promotion de la Famille

L'Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF) existe depuis 38 ans. L'ABPF propose des services de planification familiale, de soins prénataux et post-avortement, de traitement de l'infertilité, de dépistage des cancers de l'appareil reproducteur et de prise en charge des infections sexuellement transmissibles (y compris le VIH et le SIDA). Ses points de service comprennent des cliniques permanentes et mobiles. ABPF cherche à atteindre les groupes marginalisés tels que les prisonniers, les travailleurs du sexe, les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur du pays. On estime que la majorité des clients sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis. Pour réduire le taux national de mortalité maternelle, ABPF gère un service communautaire efficace de soins obstétriques et prénataux dans 16 villages, en faisant appel à des accoucheuses traditionnelles et à des agents de santé bénévoles. ABPF gère également un service local pour les jeunes qui implique des centaines de distributeurs communautaires (CBD) et de pairs éducateurs fournissant aux jeunes des informations sur la santé sexuelle et reproductive, des préservatifs et des services de conseil. En reconnaissance de l'expertise et des réalisations d'ABPF, le gouvernement du Bénin a invité l'organisation à devenir membre du comité technique (au sein du ministère de la planification) qui rédige les politiques de santé reproductive : la politique de population, la politique de santé familiale, les politiques relatives au VIH et au SIDA et la politique nationale de santé sexuelle et reproductive. Bien que l'ABPF ait enregistré des avancées majeures dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive, il existe encore des défis très importants, comme l'illustrent les chiffres concernant le risque de décès maternel au cours de la vie, le taux de mortalité infantile et les besoins non satisfaits en matière de contraception. Le travail d'ABPF est mené par une équipe importante et dévouée composée de centaines de bénévoles. Il existe un mouvement d'action pour la jeunesse qui s'appuie sur les compétences des jeunes. ABPF travaille en partenariat avec une série d'organisations gouvernementales, dont le Parlement, le Ministère de la Famille, le Ministère de la Jeunesse et le Ministère du Plan. Les bailleurs de fonds incluent USAID. Les organisations non-gouvernementales qui travaillent avec ABPF incluent le Mécanisme de coordination nationale pour la santé et la santé sexuelle et reproductive.   

Association Béninoise pour la Promotion de la Famille
member_association

| 31 March 2016

Association Béninoise pour la Promotion de la Famille

L'Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF) existe depuis 38 ans. L'ABPF propose des services de planification familiale, de soins prénataux et post-avortement, de traitement de l'infertilité, de dépistage des cancers de l'appareil reproducteur et de prise en charge des infections sexuellement transmissibles (y compris le VIH et le SIDA). Ses points de service comprennent des cliniques permanentes et mobiles. ABPF cherche à atteindre les groupes marginalisés tels que les prisonniers, les travailleurs du sexe, les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur du pays. On estime que la majorité des clients sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis. Pour réduire le taux national de mortalité maternelle, ABPF gère un service communautaire efficace de soins obstétriques et prénataux dans 16 villages, en faisant appel à des accoucheuses traditionnelles et à des agents de santé bénévoles. ABPF gère également un service local pour les jeunes qui implique des centaines de distributeurs communautaires (CBD) et de pairs éducateurs fournissant aux jeunes des informations sur la santé sexuelle et reproductive, des préservatifs et des services de conseil. En reconnaissance de l'expertise et des réalisations d'ABPF, le gouvernement du Bénin a invité l'organisation à devenir membre du comité technique (au sein du ministère de la planification) qui rédige les politiques de santé reproductive : la politique de population, la politique de santé familiale, les politiques relatives au VIH et au SIDA et la politique nationale de santé sexuelle et reproductive. Bien que l'ABPF ait enregistré des avancées majeures dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive, il existe encore des défis très importants, comme l'illustrent les chiffres concernant le risque de décès maternel au cours de la vie, le taux de mortalité infantile et les besoins non satisfaits en matière de contraception. Le travail d'ABPF est mené par une équipe importante et dévouée composée de centaines de bénévoles. Il existe un mouvement d'action pour la jeunesse qui s'appuie sur les compétences des jeunes. ABPF travaille en partenariat avec une série d'organisations gouvernementales, dont le Parlement, le Ministère de la Famille, le Ministère de la Jeunesse et le Ministère du Plan. Les bailleurs de fonds incluent USAID. Les organisations non-gouvernementales qui travaillent avec ABPF incluent le Mécanisme de coordination nationale pour la santé et la santé sexuelle et reproductive.   

Botswana Family Welfare Association logo
member association

| 31 March 2016

Association Bostwanaise pour la Protection de la Famille

Au Botswana, les taux de prévalence du VIH sont parmi les plus élevés au monde : plus de 33% de la population totale vit avec le VIH et le sida. Il y a une grave pénurie de personnel de santé qualifié et les ressources du système national de santé sont très limitées. Créée en 1988, la Botswana Family Welfare Association (BOFWA) se bat pour combler ce manque, mais le défi est énorme. Les programmes de l'organisation ciblent les jeunes, les travailleurs du sexe, les orphelins, les personnes souffrant de problèmes d'audition et d'élocution et les personnes déplacées à l'intérieur du pays. Elle propose des services de planning familial, de gestion de l'infertilité, de maternité, de conseil et de dépistage volontaire (CDV), de soins prénataux, ainsi que le diagnostic et le traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), dont le VIH et le SIDA.   La plupart des clients de BOFWA sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis. BOFWA utilise une variété de méthodes différentes pour atteindre les groupes et communautés pauvres et marginalisés, et travaille dur pour développer l'acceptation et le soutien des services et programmes de santé sexuelle et reproductive parmi les leaders communautaires, les politiciens et la police. BOFWA est fière de ses réalisations, mais sait qu'il y a encore beaucoup de travail à faire. BOFWA a pour objectif d'étendre ses services de manière substantielle dans les années à venir. BOFWA travaille en étroite collaboration avec le Conseil national de la population et du développement (NCPD, une agence gouvernementale), avec des organisations non gouvernementales dont Botswana Christian Aids Intervention (BOCAIT) et avec des groupes du secteur privé dont la Confédération du commerce du Botswana, la Barclays Bank of Botswana et Barlow World. BOFWA est également partenaire du Réseau botswanais des personnes vivant avec le VIH et le sida, du Conseil national de la jeunesse du Botswana et du Réseau botswanais d'éthique et de droit pour le VIH et le sida.  

Botswana Family Welfare Association logo
member_association

| 31 March 2016

Association Bostwanaise pour la Protection de la Famille

Au Botswana, les taux de prévalence du VIH sont parmi les plus élevés au monde : plus de 33% de la population totale vit avec le VIH et le sida. Il y a une grave pénurie de personnel de santé qualifié et les ressources du système national de santé sont très limitées. Créée en 1988, la Botswana Family Welfare Association (BOFWA) se bat pour combler ce manque, mais le défi est énorme. Les programmes de l'organisation ciblent les jeunes, les travailleurs du sexe, les orphelins, les personnes souffrant de problèmes d'audition et d'élocution et les personnes déplacées à l'intérieur du pays. Elle propose des services de planning familial, de gestion de l'infertilité, de maternité, de conseil et de dépistage volontaire (CDV), de soins prénataux, ainsi que le diagnostic et le traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), dont le VIH et le SIDA.   La plupart des clients de BOFWA sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis. BOFWA utilise une variété de méthodes différentes pour atteindre les groupes et communautés pauvres et marginalisés, et travaille dur pour développer l'acceptation et le soutien des services et programmes de santé sexuelle et reproductive parmi les leaders communautaires, les politiciens et la police. BOFWA est fière de ses réalisations, mais sait qu'il y a encore beaucoup de travail à faire. BOFWA a pour objectif d'étendre ses services de manière substantielle dans les années à venir. BOFWA travaille en étroite collaboration avec le Conseil national de la population et du développement (NCPD, une agence gouvernementale), avec des organisations non gouvernementales dont Botswana Christian Aids Intervention (BOCAIT) et avec des groupes du secteur privé dont la Confédération du commerce du Botswana, la Barclays Bank of Botswana et Barlow World. BOFWA est également partenaire du Réseau botswanais des personnes vivant avec le VIH et le sida, du Conseil national de la jeunesse du Botswana et du Réseau botswanais d'éthique et de droit pour le VIH et le sida.  

logo of Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial
member association

| 31 March 2016

Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial

L'Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial (ABBF) a été créée en 1985. Le personnel et plus de 1 000 bénévoles travaillent pour fournir des services de santé sexuelle et reproductive (SSR) aux personnes pauvres et marginalisées. Ces services comprennent les soins prénatals et postnatals, la prévention et le traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH et le sida, la fourniture de médicaments antirétroviraux, le conseil et le dépistage volontaires (CDV), le dépistage des cancers de l'appareil reproducteur, les soins post-avortement, la prévention de la transmission du VIH et du sida de la mère à l'enfant (PTME) et les soins à domicile pour les personnes vivant avec le VIH et le sida.  Le travail de la FPABF s'adresse aux pauvres et aux marginalisés, et l'organisation mène des initiatives spéciales visant à atteindre les jeunes de la rue, les personnes vivant avec le VIH et le SIDA, et les étudiants. Une formation professionnelle est dispensée aux jeunes, notamment aux membres du Youth Action Movement de la FPABF, ce qui leur permet de participer à de petites entreprises rentables et d'échapper à la pauvreté. Le pays est confronté à de graves problèmes de santé sexuelle et reproductive en termes de risque de décès maternel au cours de la vie et de besoins non satisfaits en matière de contraception. L'un des problèmes les plus graves au Burkina Faso est la prévalence de 66% des mutilations génitales féminines : une expérience psychologiquement traumatisante, une violation des droits de l'homme et une source de dommages physiques importants nécessitant une intervention médicale majeure.      FPABP travaille en partenariat avec le Ministère de la Santé, le Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG), le Réseau des ONG en population et développement (REOPOD) et une série de bailleurs de fonds dont l'UNFPA, l'UE, l'UNICEF et DANIDA.  

logo of Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial
member_association

| 31 March 2016

Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial

L'Association Burkinabé pour le Bien-Etre Familial (ABBF) a été créée en 1985. Le personnel et plus de 1 000 bénévoles travaillent pour fournir des services de santé sexuelle et reproductive (SSR) aux personnes pauvres et marginalisées. Ces services comprennent les soins prénatals et postnatals, la prévention et le traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH et le sida, la fourniture de médicaments antirétroviraux, le conseil et le dépistage volontaires (CDV), le dépistage des cancers de l'appareil reproducteur, les soins post-avortement, la prévention de la transmission du VIH et du sida de la mère à l'enfant (PTME) et les soins à domicile pour les personnes vivant avec le VIH et le sida.  Le travail de la FPABF s'adresse aux pauvres et aux marginalisés, et l'organisation mène des initiatives spéciales visant à atteindre les jeunes de la rue, les personnes vivant avec le VIH et le SIDA, et les étudiants. Une formation professionnelle est dispensée aux jeunes, notamment aux membres du Youth Action Movement de la FPABF, ce qui leur permet de participer à de petites entreprises rentables et d'échapper à la pauvreté. Le pays est confronté à de graves problèmes de santé sexuelle et reproductive en termes de risque de décès maternel au cours de la vie et de besoins non satisfaits en matière de contraception. L'un des problèmes les plus graves au Burkina Faso est la prévalence de 66% des mutilations génitales féminines : une expérience psychologiquement traumatisante, une violation des droits de l'homme et une source de dommages physiques importants nécessitant une intervention médicale majeure.      FPABP travaille en partenariat avec le Ministère de la Santé, le Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG), le Réseau des ONG en population et développement (REOPOD) et une série de bailleurs de fonds dont l'UNFPA, l'UE, l'UNICEF et DANIDA.  

logo of Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial
member association

| 31 March 2016

Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial

Créée en 1991, l'Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial (ABUBEF) avait pour mission initiale de fournir des services de planification familiale. Plus de 20 ans plus tard, l'organisation gère un grand nombre de services couvrant un large éventail de besoins en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs (SDSR), notamment la prévention et la gestion du VIH et du SIDA, le conseil et l'éducation adaptés aux jeunes, le conseil prénuptial et les soins prénatals et postnatals.  Pour ce faire, elle dispose de 18 points de service, dont des cliniques fixes et mobiles, et de services communautaires. On estime que 80 % de ses clients sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis.  Les bénéficiaires particuliers des services d'ABUBEF sont les jeunes vivant avec le VIH et le SIDA, les personnes déplacées à l'intérieur du pays, les femmes en âge de procréer, les travailleurs du sexe, les toxicomanes et les enfants des rues. ABUBEF fournit ses services par l'intermédiaire d'une équipe dévouée qui comprend 81 employés, près de 500 bénévoles, 75 pairs éducateurs et plus de 1 000 distributeurs communautaires (CBD). Leur engagement envers ABUBEF est crucial pour la santé sexuelle et reproductive actuelle et future de la nation.   ABUBEF compte parmi ses partenaires des donateurs tels que l'UNFPA, FHI, CARE et CNLS, et travaille en collaboration avec des organisations telles que le Réseau National des Jeunes Engagés pour la Lutte Contre le Sida (RENAJES) et l'Association pour la Promotion de la Fille Burundaise (APFB).  

logo of Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial
member_association

| 31 March 2016

Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial

Créée en 1991, l'Association Burundaise pour le Bien-Etre Familial (ABUBEF) avait pour mission initiale de fournir des services de planification familiale. Plus de 20 ans plus tard, l'organisation gère un grand nombre de services couvrant un large éventail de besoins en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs (SDSR), notamment la prévention et la gestion du VIH et du SIDA, le conseil et l'éducation adaptés aux jeunes, le conseil prénuptial et les soins prénatals et postnatals.  Pour ce faire, elle dispose de 18 points de service, dont des cliniques fixes et mobiles, et de services communautaires. On estime que 80 % de ses clients sont pauvres, marginalisés, socialement exclus et/ou mal desservis.  Les bénéficiaires particuliers des services d'ABUBEF sont les jeunes vivant avec le VIH et le SIDA, les personnes déplacées à l'intérieur du pays, les femmes en âge de procréer, les travailleurs du sexe, les toxicomanes et les enfants des rues. ABUBEF fournit ses services par l'intermédiaire d'une équipe dévouée qui comprend 81 employés, près de 500 bénévoles, 75 pairs éducateurs et plus de 1 000 distributeurs communautaires (CBD). Leur engagement envers ABUBEF est crucial pour la santé sexuelle et reproductive actuelle et future de la nation.   ABUBEF compte parmi ses partenaires des donateurs tels que l'UNFPA, FHI, CARE et CNLS, et travaille en collaboration avec des organisations telles que le Réseau National des Jeunes Engagés pour la Lutte Contre le Sida (RENAJES) et l'Association pour la Promotion de la Fille Burundaise (APFB).  

VERDEFAM's logo
member association

| 31 March 2016

Association cap-verdienne pour la protection de la famille (VERDEFAM)

Créée en 1995, l'Association Cap-verdienne pour la Protection de la Famille (VERDEFAM) dessert une population d'un peu plus de 500 000 personnes, soit environ 10 % des habitants de la République du Cap-Vert. Le Cap-Vert est un archipel de 10 îles situé dans l'océan Atlantique central, à 570 kilomètres des côtes de l'Afrique occidentale. Grâce à des points de service statiques et des cliniques mobiles, l'organisation offre des services de planification familiale, de prévention et de traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH et le SIDA, ainsi que des soins prénatals et postnatals. Le personnel est soutenu par un important groupe de bénévoles et de pairs éducateurs spécialement formés. VERDEFAM travaille également en collaboration avec la télévision nationale capverdienne pour produire des programmes de sensibilisation à la santé. En raison de sa grande expertise en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR), VERDEFAM a été invitée à participer au comité national des organisations stratégiques de SSR qui ont formulé ensemble le programme national de santé reproductive du Cap-Vert et le plan stratégique national 2006-2011 en matière de VIH et de sida. Malgré son niveau de développement relativement élevé par rapport à de nombreux autres pays africains (selon une variété d'indices internationaux), le pays présente toujours des taux de mortalité maternelle et infantile élevés et inquiétants. Ensemble, ces défis de SSR soulignent l'importance des services de VERDEFAM pour les hommes, les femmes, les jeunes et les enfants de la République. VERDEFAM travaille en partenariat avec un certain nombre de départements gouvernementaux, notamment le ministère de la Santé, l'Institut capverdien pour l'égalité et l'équité de genre (ICIEG), le Comité de coordination et de lutte contre le VIH et le SIDA (CCS-SIDA), le Comité de coordination de la lutte contre la drogue (CCCD) et le ministère de l'Éducation. Les partenaires de la société civile comprennent l'Organizaçao das Mulheres de Cabo Verde (OMCV) et la Croix-Rouge et Acrides. Elle travaille également avec des réseaux nationaux : le Comité de Coordination du Combat au VIH/SIDA, le Comité Municipal de Santé de la mairie de Praia et la Plateforme des ONG du Cap-Vert. VERDEFAM reçoit des financements de la GTZ, de l'UNFPA, du Conseil National de Lutte contre le VIH/SIDA (BM/CCS-SIDA), de l'ICIEG/SNU), de l'UNICEF et de l'ONUSIDA. VERDEFAM a un partenariat avec l'entreprise nationale de télécommunications.  

VERDEFAM's logo
member_association

| 31 March 2016

Association cap-verdienne pour la protection de la famille (VERDEFAM)

Créée en 1995, l'Association Cap-verdienne pour la Protection de la Famille (VERDEFAM) dessert une population d'un peu plus de 500 000 personnes, soit environ 10 % des habitants de la République du Cap-Vert. Le Cap-Vert est un archipel de 10 îles situé dans l'océan Atlantique central, à 570 kilomètres des côtes de l'Afrique occidentale. Grâce à des points de service statiques et des cliniques mobiles, l'organisation offre des services de planification familiale, de prévention et de traitement des infections sexuellement transmissibles (IST), y compris le VIH et le SIDA, ainsi que des soins prénatals et postnatals. Le personnel est soutenu par un important groupe de bénévoles et de pairs éducateurs spécialement formés. VERDEFAM travaille également en collaboration avec la télévision nationale capverdienne pour produire des programmes de sensibilisation à la santé. En raison de sa grande expertise en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR), VERDEFAM a été invitée à participer au comité national des organisations stratégiques de SSR qui ont formulé ensemble le programme national de santé reproductive du Cap-Vert et le plan stratégique national 2006-2011 en matière de VIH et de sida. Malgré son niveau de développement relativement élevé par rapport à de nombreux autres pays africains (selon une variété d'indices internationaux), le pays présente toujours des taux de mortalité maternelle et infantile élevés et inquiétants. Ensemble, ces défis de SSR soulignent l'importance des services de VERDEFAM pour les hommes, les femmes, les jeunes et les enfants de la République. VERDEFAM travaille en partenariat avec un certain nombre de départements gouvernementaux, notamment le ministère de la Santé, l'Institut capverdien pour l'égalité et l'équité de genre (ICIEG), le Comité de coordination et de lutte contre le VIH et le SIDA (CCS-SIDA), le Comité de coordination de la lutte contre la drogue (CCCD) et le ministère de l'Éducation. Les partenaires de la société civile comprennent l'Organizaçao das Mulheres de Cabo Verde (OMCV) et la Croix-Rouge et Acrides. Elle travaille également avec des réseaux nationaux : le Comité de Coordination du Combat au VIH/SIDA, le Comité Municipal de Santé de la mairie de Praia et la Plateforme des ONG du Cap-Vert. VERDEFAM reçoit des financements de la GTZ, de l'UNFPA, du Conseil National de Lutte contre le VIH/SIDA (BM/CCS-SIDA), de l'ICIEG/SNU), de l'UNICEF et de l'ONUSIDA. VERDEFAM a un partenariat avec l'entreprise nationale de télécommunications.