- - -
IPPF_Tommy Trenchard
programme

| 31 January 2022

Strengthening coordination to increase Access for Adolescents and Youth to SRHR

  Le projet vise à renforcer la coordination des interventions sur l'accès des adolescents et des jeunes aux informations et aux services relatifs à la santé et aux droits sexuels et reproductifs (SDSR AY). Budget : 250,000 USD Bailleur : Fondation David et Lucile Packard Durée : 2 ans (janvier 2020 - avril 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Afrique Partenaires : AUC/ UNFPA/UNESCO/GIMAC Autres informations intéressantes : Grâce au projet, la santé sexuelle et reproductive des jeunes et des adolescents est intégrée dans les principaux instruments et processus politiques de l'Union africaine. Le projet a coordonné la création d'un groupe sur l'éducation aux compétences de vie et l'orientation professionnelle pour répondre aux changements dans l'offre d'éducation sexuelle sur le continent. (Lier l'éducation et la santé sexuelle et reproductive).  Principales réalisations à ce jour : Campagne sur la santé sexuelle / Campagne sur la santé mentale - Co-leadership de la conversation sur le rapport de la Situation des enfants dans le monde 2021.  Formation au renforcement des capacités de Advocacy2Action / Formation au plaidoyer des jeunes de GIMAC. Sommet des filles d'Afrique / Mener des conversations dans les moments clés internationaux - Série de sessions Egumeni avec la CUA sur différents sujets. Cluster sur les compétences de vie et l'orientation professionnelle : De nouveaux membres ont rejoint le Cluster / Développement de la stratégie continentale pour l'éducation à la santé et au bien-être en Afrique. Approches novatrices : Profilage de jeunes, défenseurs pour diriger les événements clés au sein de la CUA (Expo de Dubaï / Sommet de l'UA) / Approches inclusives des initiatives dirigées par des jeunes pour faire avancer le travail de plaidoyer sur la santé et les droits sexuels et reproductifs et la santé mentale à travers le continent. Leçons apprises : Amélioration de la communication réciproque entre les partenaires et les membres du cluster / Stratégies pour l'avenir, suivi et évaluation des activités du projet.

IPPF_Tommy Trenchard
programme

| 31 January 2022

Strengthening coordination to increase Access for Adolescents and Youth to SRHR

  Le projet vise à renforcer la coordination des interventions sur l'accès des adolescents et des jeunes aux informations et aux services relatifs à la santé et aux droits sexuels et reproductifs (SDSR AY). Budget : 250,000 USD Bailleur : Fondation David et Lucile Packard Durée : 2 ans (janvier 2020 - avril 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Afrique Partenaires : AUC/ UNFPA/UNESCO/GIMAC Autres informations intéressantes : Grâce au projet, la santé sexuelle et reproductive des jeunes et des adolescents est intégrée dans les principaux instruments et processus politiques de l'Union africaine. Le projet a coordonné la création d'un groupe sur l'éducation aux compétences de vie et l'orientation professionnelle pour répondre aux changements dans l'offre d'éducation sexuelle sur le continent. (Lier l'éducation et la santé sexuelle et reproductive).  Principales réalisations à ce jour : Campagne sur la santé sexuelle / Campagne sur la santé mentale - Co-leadership de la conversation sur le rapport de la Situation des enfants dans le monde 2021.  Formation au renforcement des capacités de Advocacy2Action / Formation au plaidoyer des jeunes de GIMAC. Sommet des filles d'Afrique / Mener des conversations dans les moments clés internationaux - Série de sessions Egumeni avec la CUA sur différents sujets. Cluster sur les compétences de vie et l'orientation professionnelle : De nouveaux membres ont rejoint le Cluster / Développement de la stratégie continentale pour l'éducation à la santé et au bien-être en Afrique. Approches novatrices : Profilage de jeunes, défenseurs pour diriger les événements clés au sein de la CUA (Expo de Dubaï / Sommet de l'UA) / Approches inclusives des initiatives dirigées par des jeunes pour faire avancer le travail de plaidoyer sur la santé et les droits sexuels et reproductifs et la santé mentale à travers le continent. Leçons apprises : Amélioration de la communication réciproque entre les partenaires et les membres du cluster / Stratégies pour l'avenir, suivi et évaluation des activités du projet.

Isabel Corthier_IPPF
programme

| 31 January 2022

Advancing International Legal, Policy and Financial Commitments to Sexual and Reproductive Health and Rights

Le projet vise à créer un réseau d'organisations de la société civile progressistes, de femmes et d'organisations dirigées par des jeunes qui défendent la santé et les droits sexuels et reproductifs au niveau régional, et à faire progresser le réengagement des États membres de l'UA envers les documents/positions et politiques régionaux. Budget :  160,000 USD Bailleur de fonds : RFSU Durée : 2 ans (2020 - août 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Les 55 États membres de l'UA, la CUA, les CER. Partenaires : UA, UNECA, Décideurs politiques et corps diplomatique, partenaires du GAAP Autres informations intéressantes : Le projet s'appuie sur les principaux processus régionaux, y compris le GIMAC, la CADHP, l'ARFSD et d'autres journées régionales et internationales importantes pour organiser des événements parallèles et influencer les documents finaux pour un engagement progressif sur la santé et les droits sexuels et reproductifs. Principales réalisations à ce jour : Sessions de renforcement des capacités pour les jeunes Événements parallèles sur les principaux processus et influence sur les documents finaux Amélioration des connaissances et l'engagement des partenaires sur les révolutions régionales en matière de SDSR. Visibilité accrue de l'IPPFAR Notes de politique générale sur l'avortement, l'ESE et la non-discrimination. Approches novatrices : Série de webinaires Tirer parti des initiatives régionales en matière de SDSR (projet de loi sur les SDSR de l'EAC, stratégie en matière d'égalité des sexes). Défi : sensibilité des thèmes pour le plaidoyer Leçons apprises :  Tirer parti des collaborations avec les partenaires S'appuyer sur la position de l'IPPF au sein du partenariat GAAP  

Isabel Corthier_IPPF
programme

| 31 January 2022

Advancing International Legal, Policy and Financial Commitments to Sexual and Reproductive Health and Rights

Le projet vise à créer un réseau d'organisations de la société civile progressistes, de femmes et d'organisations dirigées par des jeunes qui défendent la santé et les droits sexuels et reproductifs au niveau régional, et à faire progresser le réengagement des États membres de l'UA envers les documents/positions et politiques régionaux. Budget :  160,000 USD Bailleur de fonds : RFSU Durée : 2 ans (2020 - août 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Les 55 États membres de l'UA, la CUA, les CER. Partenaires : UA, UNECA, Décideurs politiques et corps diplomatique, partenaires du GAAP Autres informations intéressantes : Le projet s'appuie sur les principaux processus régionaux, y compris le GIMAC, la CADHP, l'ARFSD et d'autres journées régionales et internationales importantes pour organiser des événements parallèles et influencer les documents finaux pour un engagement progressif sur la santé et les droits sexuels et reproductifs. Principales réalisations à ce jour : Sessions de renforcement des capacités pour les jeunes Événements parallèles sur les principaux processus et influence sur les documents finaux Amélioration des connaissances et l'engagement des partenaires sur les révolutions régionales en matière de SDSR. Visibilité accrue de l'IPPFAR Notes de politique générale sur l'avortement, l'ESE et la non-discrimination. Approches novatrices : Série de webinaires Tirer parti des initiatives régionales en matière de SDSR (projet de loi sur les SDSR de l'EAC, stratégie en matière d'égalité des sexes). Défi : sensibilité des thèmes pour le plaidoyer Leçons apprises :  Tirer parti des collaborations avec les partenaires S'appuyer sur la position de l'IPPF au sein du partenariat GAAP  

Malawi_IPPF_Tommy Trenchard
programme

| 31 January 2022

Feminist Opportunities Now (FON)

L'objectif du projet est de renforcer la capacité des mouvements de femmes, par le biais de sous-subventions et d'un soutien au développement organisationnel, en particulier pour les petites organisations, souvent non enregistrées, afin d'aborder et de répondre à la violence sexiste. Budget :  14 000 000 EUR Bailleur de fonds : Agence Française de Développement (AFD) Durée : 4 ans (date de début - Q2 de 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Mexique et Colombie en Amérique latine (sous la direction de MdM), Bangladesh et Sri Lanka en Asie (sous la direction de CREA) et Burkina Faso, Ethiopie, Guinée, Côte d'Ivoire, Kenya et Mali (sous la direction de IPPFARO). Partenaires : IPPF ARO, Médecins du Monde (MdM), Creating Resources for Empowerment in Action (CREA), FIDH (Fédération internationale des droits de l'homme) et Empow'Her. Autres informations intéressantes : C'est la première fois que l'IPPF reçoit un financement direct de l'AFD, la première fois que nous nous associons à ces nouveaux partenaires de consortium et que nous réalisons un grand projet mondial.

Malawi_IPPF_Tommy Trenchard
programme

| 31 January 2022

Feminist Opportunities Now (FON)

L'objectif du projet est de renforcer la capacité des mouvements de femmes, par le biais de sous-subventions et d'un soutien au développement organisationnel, en particulier pour les petites organisations, souvent non enregistrées, afin d'aborder et de répondre à la violence sexiste. Budget :  14 000 000 EUR Bailleur de fonds : Agence Française de Développement (AFD) Durée : 4 ans (date de début - Q2 de 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Mexique et Colombie en Amérique latine (sous la direction de MdM), Bangladesh et Sri Lanka en Asie (sous la direction de CREA) et Burkina Faso, Ethiopie, Guinée, Côte d'Ivoire, Kenya et Mali (sous la direction de IPPFARO). Partenaires : IPPF ARO, Médecins du Monde (MdM), Creating Resources for Empowerment in Action (CREA), FIDH (Fédération internationale des droits de l'homme) et Empow'Her. Autres informations intéressantes : C'est la première fois que l'IPPF reçoit un financement direct de l'AFD, la première fois que nous nous associons à ces nouveaux partenaires de consortium et que nous réalisons un grand projet mondial.

Uganda_Rutgers_Esther Ruth Mbabazi
programme

| 31 January 2022

Building evidence, addressing the needs of SGBV survivors in Conakry Guinea

Le projet vise à mener des recherches sur la violence sexuelle et la violence liée au sexe en Guinée afin d'informer les campagnes de plaidoyer et de communication/ Répondre aux besoins des survivants par l'autonomisation économique, le soutien psychologique et clinique. Budget :  100,000 USD Bailleur de fonds : Fondation Packard Durée : 1 an (avril 2021 - juillet 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Guinée Conakry Partenaires : Solidarité Suisse Guinée, Amnesty International Approches novatrices : Travailler avec des partenaires multisectoriels pour amplifier notre voix. La violence sexuelle est une préoccupation majeure en Guinée

Uganda_Rutgers_Esther Ruth Mbabazi
programme

| 31 January 2022

Building evidence, addressing the needs of SGBV survivors in Conakry Guinea

Le projet vise à mener des recherches sur la violence sexuelle et la violence liée au sexe en Guinée afin d'informer les campagnes de plaidoyer et de communication/ Répondre aux besoins des survivants par l'autonomisation économique, le soutien psychologique et clinique. Budget :  100,000 USD Bailleur de fonds : Fondation Packard Durée : 1 an (avril 2021 - juillet 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Guinée Conakry Partenaires : Solidarité Suisse Guinée, Amnesty International Approches novatrices : Travailler avec des partenaires multisectoriels pour amplifier notre voix. La violence sexuelle est une préoccupation majeure en Guinée

Fortunate Kagumaho_Uganda
programme

| 31 January 2022

Adressing the SRH needs of refugees and vulnerable populations in Uganda

Le projet vise à fournir des services de santé sexuelle et reproductive aux réfugiés et à la population la plus vulnérable et marginalisée du nord et du centre de l'Ouganda. Budget :  10.000.000 DKK Bailleur de fonds : DANIDA Durée : 2 ans (avril 2020-mars 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Ouganda Partenaires : Ministère de la Santé de l'Ouganda, Bureau de coordination de la crise en Ouganda. Principales réalisations à ce jour : 47 631 personnes (73% de femmes et 27% d'hommes) âgées de 10 à 49 ans ont bénéficié de services intégrés de santé sexuelle et reproductive. 284 048 services de SSR fournis Renforcement des capacités de 60 personnes ressources communautaires et de 77 prestataires de soins de santé dans divers modules de SSR et de CCCB. Approches novatrices : Travailler avec des personnes handicapées pour assurer une programmation qui tienne compte de leur handicap. Enseignements tirés : La diversité culturelle, les croyances et les pratiques influencent considérablement les relations entre les réfugiés.

Fortunate Kagumaho_Uganda
programme

| 31 January 2022

Adressing the SRH needs of refugees and vulnerable populations in Uganda

Le projet vise à fournir des services de santé sexuelle et reproductive aux réfugiés et à la population la plus vulnérable et marginalisée du nord et du centre de l'Ouganda. Budget :  10.000.000 DKK Bailleur de fonds : DANIDA Durée : 2 ans (avril 2020-mars 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Ouganda Partenaires : Ministère de la Santé de l'Ouganda, Bureau de coordination de la crise en Ouganda. Principales réalisations à ce jour : 47 631 personnes (73% de femmes et 27% d'hommes) âgées de 10 à 49 ans ont bénéficié de services intégrés de santé sexuelle et reproductive. 284 048 services de SSR fournis Renforcement des capacités de 60 personnes ressources communautaires et de 77 prestataires de soins de santé dans divers modules de SSR et de CCCB. Approches novatrices : Travailler avec des personnes handicapées pour assurer une programmation qui tienne compte de leur handicap. Enseignements tirés : La diversité culturelle, les croyances et les pratiques influencent considérablement les relations entre les réfugiés.

IPPF_Isabel Corthier
programme

| 31 January 2022

Humanitarian Capacity Development Center

Le projet vise à renforcer la capacité de 6 AM et SARO à fournir des services de santé sexuelle et reproductive de haute qualité en cas de crise. Budget :  770 000 USD Donateur : IPPF Solutions 2 Durée : 2 ans (mars 2020 - décembre 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Burkina Faso, Burundi, RCA, Maldives, Soudan et Yémen. Partenaires : UNFPA et acteurs humanitaires nationaux Autres informations intéressantes : Le projet est conçu pour être dirigé par les AM, dans le cadre de l'approche centrée sur les associations membres, avec le soutien des bureaux régionaux et de l'équipe humanitaire mondiale. Approches novatrices : La recherche opérationnelle sera utile pour mesurer l'impact des interventions et mettra en évidence les principaux défis, suggérera des domaines d'amélioration et des bonnes pratiques. Inclusion de LGBTQUIA et des organisations de personnes handicapées dans la préparation et la planification. Leçons apprises : La barrière linguistique est un risque sérieux pour la mise en œuvre du projet si elle n'est pas correctement prise en compte lors de la phase de conception. Les coûts de traduction et d'interprétation doivent être budgétisés de manière significative lors de l'engagement d'AMs anglophones et francophones en tant qu'exécutants clés du projet.

IPPF_Isabel Corthier
programme

| 31 January 2022

Humanitarian Capacity Development Center

Le projet vise à renforcer la capacité de 6 AM et SARO à fournir des services de santé sexuelle et reproductive de haute qualité en cas de crise. Budget :  770 000 USD Donateur : IPPF Solutions 2 Durée : 2 ans (mars 2020 - décembre 2022) Zones de mise en œuvre du projet : Burkina Faso, Burundi, RCA, Maldives, Soudan et Yémen. Partenaires : UNFPA et acteurs humanitaires nationaux Autres informations intéressantes : Le projet est conçu pour être dirigé par les AM, dans le cadre de l'approche centrée sur les associations membres, avec le soutien des bureaux régionaux et de l'équipe humanitaire mondiale. Approches novatrices : La recherche opérationnelle sera utile pour mesurer l'impact des interventions et mettra en évidence les principaux défis, suggérera des domaines d'amélioration et des bonnes pratiques. Inclusion de LGBTQUIA et des organisations de personnes handicapées dans la préparation et la planification. Leçons apprises : La barrière linguistique est un risque sérieux pour la mise en œuvre du projet si elle n'est pas correctement prise en compte lors de la phase de conception. Les coûts de traduction et d'interprétation doivent être budgétisés de manière significative lors de l'engagement d'AMs anglophones et francophones en tant qu'exécutants clés du projet.